Priere-de-repentance.jpg

La Prière d’un pécheur Pénitent de l’Abbé d’Horst « Seigneur, Vous voyez ma peine, délivrez-moi de mes ennemis » :

« Malheureux homme que je suis, qui me délivrera de ce corps de mort ? A quoi bon vivre si longtemps et occuper inutilement la terre ? Moi qui ne suis qu'un arbre sec qui ne porte point de fruit, qui ne suis qu'un ingrat envers mon Dieu que je ne cesse d'offenser. J'accumule péchés sur péchés, et j'amasse ainsi sur ma tête un trésor de colère pour le Jour de la vengeance et du juste Jugement de Dieu. Hélas, je le sais et je ne l'éprouve que trop, que le bien n'habite point dans ma chair, et que ce corps qui se corrompt ne fait qu'appesantir mon âme. Je fais donc le mal et je pèche tous les jours ; et ce qui est le plus déplorable, c'est que je ne pense presque jamais combien les péchés que je commets sont grands, et que je ne travaille point à apaiser par mes larmes et par mes gémissements, la Colère de Dieu que j'irrite si souvent. Combien de sujets n'ai-je pas de verser des larmes ! Un cœur tout rempli de ténèbres, une conscience incertaine et trompeuse, des rechutes continuelles dans le péché, la perte de la Grâce, tant de pièges tendus de tous côtés, tant de périls et d'occasions de pécher, ne sont-ce pas autant de sujets pour moi de pleurer et de gémir sans cesse ? Qui donnera donc une source de larmes à mes yeux pour pleurer nuit et jour les pertes du passé, les périls de l'avenir, et les maux de mon âme, qui se sont multipliés à l'infini ! Hélas, que deviendrai-je à la Fin, Seigneur mon Dieu, en péchant tous les jours comme je fais, et en ne cessant point de Vous offenser ? Quand sortirai-je de cet état languissant ? Quand me retirerai-je de cette corruption où je suis si fort enfoncé ? Y aurait-il encore quelque espérance de me relever ? Et un homme mort pourrait-il bien Ressusciter ? Seigneur, je m'écrie vers Vous du profond abyme où je suis ; écoutez ma voix. Je n'attends rien de moi, mais faites que l'Espérance que j'ai en Vous n'en soit que plus affermie. En effet, je ne vois rien en moi qui ne me jette dans le désespoir, parce que ma langueur ne fait que s'augmenter chaque jour par mes péchés. Si je dis quelquefois : je vais maintenant commencer ; il est temps enfin de me réveiller de mon assoupissement ; voici le temps favorable et le jour du Salut ; aussitôt le péché se présente à moi comme un joug pesant, et un poids immense, qui me fait baisser le cou. Ainsi mon ennemi s'élève contre moi, et l'habitude que j'ai au mal m'entraîne comme un captif et me retient dans les fers. Seigneur, Vous voyez ma peine, délivrez-moi de mes ennemis, qui m'affligent de toutes parts : la crainte où ils m'ont jeté m'a tellement saisi, que je ne sais plus quel parti prendre, les forces me manquent. Il n'y a que Vous seul, ô mon Dieu, à qui je puisse avoir recours ; mais, hélas, comme je ne Vous ai que trop souvent abandonné, j'ai lieu de craindre que Vous ne m'abandonniez à Votre tour, ou plutôt que Vous ne m'ayez déjà rejeté de devant votre Face car votre Colère s'enflamme contre ceux qui, comme moi, se sont accoutumés à faire le mal, et Vous effacez de dessus la terre jusqu'à leur mémoire. Seigneur, Vous voyez où tendent mes désirs, et le gémissement de mon cœur ne Vous est point caché ».

Ainsi soit-il.


Jacobus Merlo Horstius (1597-1644) - « Paradisus animae christianae » (Le Paradis de l’âme Chrétienne), Volume I, Prière d’un pécheur Pénitent, pages 181-184, chez la Veuve Nyon (1802)

Voir Toutes les « Prières sur la Pénitence »

Voir également de l’Abbé Jacques dit Merlo Horstius Merler :
- La Prière à Dieu Notre Père de Jacobus Merlo Horstius « Je m'offre à Vous, Père Très-Clément, et tout ce que j'ai au monde »
- La Prière à Notre Seigneur Jésus-Christ de Jacques Merlo Horstius « Ô aimable Jésus, je m'offre à Vous tout entier tel que je suis »
- La Prière au Saint-Esprit d’Horstius « Ô Esprit Saint, purifiez-moi par l'infusion de Vos dons »
- La Prière à la Sainte Vierge pour la Toussaint de l’Abbé d’Horst « Ô Marie, je Vous choisis Aujourd'hui en présence de tous les Saints pour être dorénavant ma Mère, ma souveraine Maîtresse, ma Patronne et mon Avocate »
- La Prière à son Saint Patron de l’Abbé d’Horst « Ô Saints, que j'honore et que j'ai choisis pour mes Protecteurs particuliers »
- La Prière à son Ange Gardien de l’Abbé Jacques Merle d’Horst « Ô Esprit Angélique, qui êtes mon Gardien et mon Protecteur fidèle »
- La Prière de Repentance de l’Abbé d’Horst « Seigneur, j'ai péché et j'ai commis le mal en votre Présence »
- La Prière d’un pécheur Pénitent de l’Abbé d’Horst « Seigneur, Vous voyez ma peine, délivrez-moi de mes ennemis »
- La Prière pour se préparer à l’Oraison de l’Abbé Horstius « Ô mon Dieu, aidez-moi de votre Grâce pour Vous prier »
- L’Oraison après avoir Prié de l’Abbé Jacques Merle Horstius « Que ma prière, Seigneur, s'élève vers Vous comme la fumée de l'encens »
- La Prière pour les Prêtres de l’Abbé Jacques Merle d’Horstius « Que vos Prêtres, Seigneur, soient revêtus de Justice, de Pureté, d’Innocence et de Sainteté »
- La Prière de Collecte de l’Abbé Jacques Merle d’Horstius « Dieu Tout-Puissant, nous Vous prions de recevoir et exaucer les prières de votre Église »
- La Prière avant la Sainte Messe de l’Abbé Jacques Merle « Ô Père Très Clément, que nous puissions participer efficacement au Sacrifice sanglant de votre Fils »
- La Prière pour une Communion Spirituelle de l’Abbé Jacques Merle d’Horst « Seigneur Jésus, je ne suis pas digne que Vous entriez dans ma maison »
- L’autre Prière sur la Communion Spirituelle de l’Abbé J. Merle Horstius « Seigneur, venez dans mon âme par la Communion du Prêtre qui Vous reçoit »
- La Prière après la Sainte Messe de l’Abbé Jacques Merle d’Horst « Seigneur Très-Miséricordieux, que ma conversation soit désormais dans le Ciel »
- La Prière à la fin de la Sainte Messe de l’Abbé Jacques Merle d’Horst « Que le Seigneur Tout-Puissant et Tout-Miséricordieux, le Père, le Fils et le Saint-Esprit nous Bénisse et nous Garde »