« Beaucoup de gens l’interpellaient vivement pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, aie pitié de moi ! » (Mc 10, 48)

La Prière de l’Abbé Baudouin de Ford « Si tu aimes, montre que tu aimes !  » :

« Si tu aimes, montre que tu aimes ! Aime, non avec des mots ni de langue, mais en actes et en vérité (1Jn 3, 18). Moi, j’ai vaincu le monde (Jn 16, 33) en combattant pour toi ; mais le monde et le Prince de ce monde combattent encore contre toi, la chair aussi combat contre toi : à toi de lutter contre eux pour moi, et plus encore pour toi. Il est tien, le péril que tu cours, la lutte concerne ton âme et ton salut. Tu ne pourras, à partir de toi, qu’être vaincu, à partir de moi, qu’être vainqueur. Alors, ne mets pas ta confiance en toi, mais en moi. Ce n’est pas par ton épée que tu vaincras ton ennemi, et ton bras ne te sauveras pas ; c’est ma droite, mon bras et la lumière de mon visage (cf. Ps 43,4). Si tu me places comme un sceau sur ton bras (cf. Ct 8,6), la victoire te reviendra : lutte, non en battant l’air de tes bras, mais mortifie ton corps et réduis-le en servitude (1Co 9,26-27), prive-toi de tout comme celui qui combat dans l’arène. Amen. »

Baudouin de Ford (1120-1190) - Traités 16 (cf. Pain de Cîteaux, 39, p.29)

Baudouin-de-Ford.jpg

Voir également de Baudouin de Ford :
La Prière de Baudouin de Ford « Seigneur, je crois que la Communion des Saints peut suppléer à mon insuffisance et à mon imperfection »
La Prière de Baudouin de Ford « Seigneur Jésus, aide-moi à ne plus ressentir la plus légère émotion contre mon ennemi »
L'extrait du « Traité de la vie commune » de Baudouin de Ford sur la « Charité réciproque ininterrompue »
La Prière pour une réunion spirituelle de Baudouin de Ford « Donne-nous, ô Père, de sentir au milieu de nous la Présence du Christ »
La Prière sur la Charité de Baudouin de Ford « Bon Jésus, s’il est permis de Te le demander poliment, pourquoi avoir agi ainsi envers nous ? »
La Prière pour combattre le Prince de ce monde de l’Abbé Baudouin de Ford « Si tu aimes, montre que tu aimes ! »