jesus-christ-Berger.jpg

La Prière du Chanoine Paul Grostéfan « Seigneur mon Dieu, faut-il que Tu nous aimes » :

« Jusqu’à ce jour, Seigneur mon Dieu, je n’ai pas encore vu un seul berger qui oserait laisser tout son troupeau divaguer au désert pour se mettre à la recherche d’une seule brebis perdue. Le risque serait trop grand pour lui et il n’aurait bientôt plus une seule bête dans son enclos. Je ne connais pas de paysan qui laisserait la mauvaise herbe envahir son champ de blé. Je n’ai jamais vu un semeur jeter la graine dans les épines ni au bord du chemin. Quel maître serait assez fou pour tomber aux genoux de ses sujets et leur laver les pieds ? Je n’ai vu jusqu’ici personne qui se laisse conduire au supplice pour épargner des malfaiteurs et qui meure à leur place. Je n’ai pas encore vu un roi sans soldats et sans armes, qui n’aurait rien à proposer que son amour livré. Tu es le Seul à faire ainsi, faut-il que Tu nous aimes ».

Ainsi soit-il.


Chanoine Paul Grostéfan (1937-….) – « Méditations », Edition du Signe, 1994

Paul-Grostefan.jpg

Voir également de M. l’abbé Paul Grostéfan :
- La Prière de l’abbé Paul Grostéfan « Nous Te remercions, Dieu notre Père, d’avoir ressuscité Jésus-Christ »
- La Prière du Chanoine Paul Grostéfan « Seigneur mon Dieu, faut-il que Tu nous aimes »