Epiphanie.jpg

La Prière du R. P. de Vaugimois pour l'Épiphanie « Il est temps, ô mon Dieu, que les nations Vous connaissent » :

« Il est temps, ô mon Dieu, que les nations Vous connaissent, qu'elles Vous adorent et qu'elles Vous glorifient. Il est temps que le Sauveur que Vous leur avez destiné soit, selon l'expression du Prophète, brillant comme une lampe (Is 62, 2), et que sa splendeur soit éclatante comme la lumière (He 3, 5). A la faveur de ce flambeau, elles marcheront dans les sentiers de la justice et de la sainteté ; elles viendront dans Votre temple pour y chanter Vos louanges et sacrifier, non plus aux idoles, l'ouvrage de leur main, mais à Vous qui êtes le seul vrai Dieu. Ô Vous, mon Sauveur, qui êtes l'étoile brillante du matin (Ap 22, 16), cette étoile prédite par Balaam, qui devait se lever en Jacob (Nb 24, 17), cette étoile enfin qui fait tout l'éclat de la solennité de demain ; conduisez-moi à votre Père céleste, puisque personne ne peut arriver que par Vous. Vous n'êtes pas plus tôt né que votre Miséricorde infinie Vous fait jeter les yeux sur les enfants des hommes ; Vous les avez tous vus du trône de Votre crèche, et Vous en attirez quelques-uns qui sont comme les prémices de toutes les nations pour adorer en Vous la divinité cachée sous l'extérieur d'un enfant. Donnez-moi, mon Dieu, aujourd'hui votre Esprit pour contempler Votre saint Fils Jésus adoré par les Mages, et pour L'adorer moi-même dans le lieu où sont imprimés les vestiges de Ses pieds. Vous invitez à cette Adoration tous les peuples de la terre, par le Sacrifice qui s'offre en tout lieu, parce que votre Nom est grand parmi les nations (Ml 1, 11), et Vous voulez que vos Prêtres Vous en offrent de leurs mains la Victime. Donnez-moi donc quelque part à cette foi qui éclaira les Mages plus sûrement encore que l'étoile. Saint Chrysostome ne souhaitait rien tant aux fidèles que des dispositions conformes à celles des Mages pour approcher des saints Autels. Vous avez daigné, Seigneur, Vous manifester aux saints Mages, daignez aussi Vous manifester à moi, afin que je Vous fasse connaître aux hommes, et que les nations publient Vos grandeurs. »

Ainsi soit-il.


R. P. Claude Fyot de Vaugimois (1689-1758) – « Entretiens du Prêtre avec Jésus-Christ, avant et après la célébration des saints Mystères » : pour servir de préparations et d'actions de Grâces pour tous les Dimanches de l'année et les principales Fêtes de Notre-Seigneur, de la Sainte Vierge et des Saints qui se sont les plus distingués par leurs vertus apostoliques, p. 248-250, Labaume, 1843


Voir également du R. P. Claude Fyot de Vaugimois :
La Prière du Père de Vaugimois « Ô mon Dieu, faites-moi voir le nombre, la malice et les plus petites circonstances déréglées des fautes que j’ai commises »
La Prière du R. P. de Vaugimois « Laissez-Vous toucher, ô mon Dieu, par les regrets d'un cœur véritablement contrit »
La Prière du R. P. Fyot de Vaugimois « Faites que je reçoive dans ce Sacrement la Grâce de ne plus retomber »
La Prière du R. P. de Vaugimois pour les Prêtres « Ô Seigneur, aidez-moi à unir ensemble les fonctions de Marthe et de Marie »
La Prière du Révérend Père Claude Fyot de Vaugimois « Ô Jésus, Dieu de Paix, qui avez pacifié le ciel et la terre »
La Prière du R. P. de Vaugimois pour l'Épiphanie « Il est temps, ô mon Dieu, que les nations Vous connaissent »