Pretre.jpg

La Prière du R. P. de Vaugimois « Ô Seigneur, aidez-moi à unir ensemble les fonctions de Marthe et de Marie » :

« Grand Dieu, quelle est la vie que je mène ! En est-il de plus tumultueuse, et qui dessèche davantage l'esprit et le cœur ? Votre Grâce d'une part m'attire dans la solitude, à l'Oraison, à l'union intime avec Vous, et les fonctions du ministère m'arrachent de Votre sein où je pourrais goûter un repos si contraire au trouble continuel que j'éprouve. Je me sens porté, ô mon divin Maître, à quitter tout ce qui me prive du bonheur d'être à Vous sans partage, et je crains de voir l'esprit de recueillement m'abandonner, ma dévotion s'éteindre, votre Esprit s'éloigner de moi, vos Grâces diminuer ; je crains de voir enfin la ruine totale d'un édifice déjà fort ébranlé, celui de ma perfection. Ne permettez pas, mon Dieu, que tandis que je travaille aux intérêts de Votre gloire, et à Vous gagner des âmes, je sois assez malheureux pour risquer la mienne. Malheur à moi, disait votre Apôtre, si je ne prêche l'Evangile, et je sens sur ce point ce que mon devoir exige aussi de moi. L'Onction même de votre Grâce me suggère intérieurement des motifs bien pressants de ne point abandonner votre Œuvre ; mais je désirerais avec ardeur de pouvoir unir ensemble les fonctions de Marthe et de Marie. Je voudrais bien moins changer mes actions que changer la disposition du cœur qui les dirige ; je voudrais purifier mes intentions et mourir aux inclinations trop naturelles qui me font agir. Je sais que quand on quitte Dieu pour Dieu, on ne laisse pas de Le trouver, mais il faut pouvoir se flatter que c'est par Son ordre qu'on le fait. Je sais même que les vertus et les bonnes œuvres qu'on entreprend pour Vous ont besoin d'être purifiées dans leur exercice, par les contretemps que votre Providence fait souffrir à la propre volonté, et je m'y résigne. Mais ne permettez pas, ô mon Dieu, que je perde jamais de vue Votre sainte Volonté qui doit être ma règle au milieu des plus grandes occupations. Faites que je me rende familier le souvenir de votre Présence pour sanctifier, par de saints retours vers Vous, les travaux du ministère ; que j'y conserve enfin toujours un secret penchant pour la retraite, un attrait toujours nouveau pour l'Oraison, et une fidélité inviolable à Votre service. Je Vous rends mille grâces, ô mon Dieu, de ce que Vous m'avez mis dans une heureuse captivité, afin que je Vous fisse un sacrifice plus méritoire de ma liberté ; j'appelle captivité celle qui m'attache au service des sages et des insensés. Sapientibus et insipientibus debitorsum (Rom. 2, 14). Je Vous bénis de tout mon cœur de ce que Vous me donnez par là un moyen d'être plus à Vous qu'à moi-même ; vérifiant en Votre serviteur ce que Vous aviez prédit au Prince des Apôtres : « Autrefois tu marchais comme tu voulais, mais quand tu seras dans un âge plus avancé, un autre plus fort que toi te mènera ou tu ne voudras pas aller » (Jn. 1,18). Il ne me reste qu'à Vous demander avec Salomon cette Sagesse qui préside à Vos conseils, ce cœur docile qui discerne et qui opère ce qui est juste devant Vous : Da mihi, Domine, sedhim tuarum assistricem sapienliam, ut mecumsit et mecum laboret, ut sciamquid acceptum sit coram te omni tempore (Sap. 9). »

Ainsi soit-il.


R. P. Claude Fyot de Vaugimois (1689-1758) – « Entretiens du Prêtre avec Jésus-Christ, avant et après la célébration des saints Mystères » : pour servir de préparations et d'actions de Grâces pour tous les Dimanches de l'année et les principales Fêtes de Notre-Seigneur, de la Sainte Vierge et des Saints qui se sont les plus distingués par leurs vertus apostoliques, p. 74-76, Labaume, 1843


Voir également du R. P. Claude Fyot de Vaugimois :
La Prière du Père de Vaugimois « Ô mon Dieu, faites-moi voir le nombre, la malice et les plus petites circonstances déréglées des fautes que j’ai commises »
La Prière du R. P. de Vaugimois « Laissez-Vous toucher, ô mon Dieu, par les regrets d'un cœur véritablement contrit »
La Prière du R. P. Fyot de Vaugimois « Faites que je reçoive dans ce Sacrement la Grâce de ne plus retomber »
La Prière du R. P. de Vaugimois pour les Prêtres « Ô Seigneur, aidez-moi à unir ensemble les fonctions de Marthe et de Marie »