Croix-de-Los-Caidos.JPG

La Prière de Dom Guéranger à la Sainte Croix « Ô Sauveur, Vous êtes le Fils de Dieu et c'est la Croix qui nous le prouve » :

« Le Christ crucifié est la Force et la Sagesse même de Dieu » (1 Cor 1, 23). C'est la célèbre Parole de votre Apôtre, ô Jésus, et nous en voyons aujourd'hui la vérité. La Synagogue voulut anéantir votre Gloire en Vous clouant à un gibet ; elle se délectait en pensant qu’il est écrit dans la loi de Moïse : « Maudit celui qui est suspendu au bois ! » (Deut 21, 23) Et voici que ce gibet, ce bois infâme, est devenu Votre trophée le plus insigne. Dans les splendeurs de votre Résurrection, la Croix, loin de jeter une ombre sur les rayons de votre Gloire, relève d'un éclat nouveau l'ineffable Magnificence de votre Triomphe. Vous avez été attaché au bois, Vous avez pris sur Vous la malédiction ; crucifié entre deux scélérats, Vous avez passé pour un vil imposteur, et Vos ennemis Vous ont insulté à votre Agonie sur ce lit de douleur. Si Vous n'eussiez été qu'un homme, il ne restait de Vous qu'une mémoire déshonorée ; la Croix eût dévoré sans retour votre Gloire passée, ô fils de David ! Mais Vous êtes le Fils de Dieu, et c'est la Croix qui nous le prouve. Le monde entier se prosterne devant Elle et L'adore ; c'est Elle qui Vous l'a conquis, et les hommages qu'Elle reçoit vengent surabondamment votre Gloire de l'éclipse passagère que votre Amour pour nous Lui imposa un jour. On n'adore pas un gibet, ou, si on l'adore, c'est le Gibet d'un Dieu. Oh ! Béni soit Celui qui a été suspendu au bois ! En retour de nos hommages, divin Crucifié, accomplissez en notre faveur la promesse que Vous avez faite : « Lorsque je serai élevé de terre, j'attirerai tout à moi » (Jn 12, 32). Pour nous attirer plus efficacement, Vous déposez aujourd'hui entre nos mains le bois même du haut duquel Vous nous avez tendu Vos bras. Ce monument de votre Victoire, sur lequel Vous Vous appuierez au dernier jour, Vous daignez nous Le confier jusqu'à la fin des siècles, afin que nous puisions en Lui une crainte salutaire de la divine Justice qui Vous a attaché à ce bois vengeur de nos crimes, un Amour toujours plus tendre et plus fort envers Vous, ô notre Victime qui n'avez point reculé devant la malédiction, afin que nous fussions bénis ! La terre entière Vous rend grâces aujourd'hui pour le Don inestimable que Vous lui avez octroyé. Votre Croix divisée en fragments innombrables est présente en tous lieux ; il n'est pas de région dans le monde chrétien qu'Elle ne consacre et ne protège. Que n'avons-nous la piété d'Hélène, ô Sauveur, pour savoir reconnaître comme elle « la hauteur et la profondeur, la longueur et la largeur du Mystère caché dans votre Croix ! » (Eph 3, 18) C'est parce qu'elle a aimé ce divin Mystère, qu'elle a recherché la Croix avec tant d'ardeur ; mais quel sublime spectacle elle nous offre en ces jours de votre Triomphe ! D'une main elle orne Votre glorieux Sépulcre ; de l'autre elle arrache votre Croix aux ombres qui La couvraient ; qui jamais proclama, avec cette majesté, le Mystère Pascal ? Le Sépulcre nous crie : « Il est ressuscité, Il n'est plus ici » ; la Croix nous dit : « Je ne L'ai retenu qu'un moment, et Il s'est élancé dans sa Gloire ». Ô Croix ! Ô sépulcre ! Que Son humiliation a été rapide, et que le Règne qu'Il a conquis par Vous est assuré ! Nous adorons en Vous les vestiges de Son passage, et Vous demeurez sacrés à jamais, parce qu'Il s'est servi de Vous pour notre salut. Gloire soit donc à Vous, ô Croix, objet de notre amour et de notre admiration en ce Jour ! Continuez de protéger ce monde qui Vous possède ; soyez-lui le Bouclier qui le défende contre l'ennemi, le Secours présent partout qui conserve le souvenir du Sacrifice mêlé à celui du triomphe ; car c'est par Vous, ô Croix, que le Christ a vaincu, qu'Il règne et qu'Il commande « Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat ».

Ainsi soit-il.


Dom Prosper Guéranger (1805-1875) - L'Année Liturgique : « Le Temps Pascal », tome II, du R. P. Dom Prosper Guéranger, pages 510-512, chez Fleuriot, 1862

Dom-Prosper-Gueranger.jpg

Voir également de Dom Prosper Guéranger :
- La Prière de Dom Prosper Guéranger « Esprit de lumière et de sagesse »
- La Prière pour la « Béatification de Dom Guéranger »
- Les « 7 Dons du Saint-Esprit » par Dom Prosper-Louis-Paschal Guéranger
- La Prière de Dom Guéranger « Ayez pitié de la France malheureuse »
- La Prière de Dom Prosper Guéranger « Ô Christ, donnez à votre Église la fermeté de la Foi »
- La Prière de Dom Prosper Guéranger « Reine du Carmel, agréez les vœux de l’Église de la terre »
- La Prière de Dom Guéranger « Daignez, ô Mère, veiller sur nous en ces jours »
- La Prière de Dom Guéranger à Saint Bonaventure « Ô Docteur séraphique, défendez tout l'Ordre religieux plus que jamais battu en brèche de nos jours »
- Le « Mercredi des Cendres » selon Dom Guéranger dans l’Année Liturgique
- L’acte de Foi de Dom Prosper Guéranger avant la Communion au Temps de Noël « Ô Dieu Enfant, je viens à Vous sans raisonner comme vinrent les bergers »
- L’Acte d’Humilité de Dom Prosper Guéranger « Ô mon Jésus, abattez-moi au pied de Votre crèche afin que je ne me relève plus dans mon orgueil »
- L’Acte de Contrition de Dom Prosper Guéranger « Ô Dieu de sainteté, je renonce de tout mon cœur au péché ! »
- La Prière de Dom Prosper Guéranger pour l'Épiphanie « Instruisez-nous, ô Marie, comme Vous avez instruit les Mages »
- La Prière de Dom Guéranger devant la Crèche « Je Vous aime, ô Jésus enfant ! »
- La Prière de Dom Guéranger pour l’Octave de l'Épiphanie « Ô Emmanuel, ces Mages aux yeux desquels Vous fîtes apparaître l’Étoile »
- La Prière de Dom Guéranger pour gagner en humilité « Abaissez donc, ô Jésus, toutes mes hauteurs »
- La Prière de Dom Guéranger à Sainte Clotilde « Votre gloire est grande sur la terre et au Ciel, Clotilde, mère des peuples »
- La Prière de Dom Guéranger pour le patronage de Saint Joseph « Ô Joseph, nous déposons entre vos mains tous nos intérêts de ce monde, nos espérances, nos vœux et nos craintes »
- La Prière pour le Temps de l’Avent de Dom Guéranger « Reposez encore, ô Jésus, dans les chastes entrailles de Marie »
- La Prière de Dom Guéranger sur la Conversion de Saint Paul « Ô Jésus, convertissez-nous, comme Vous avez converti l’Apôtre Paul »
- La Prière de Dom Guéranger pour la Chandeleur « Ô Emmanuel, en ce Jour où Vous faites votre Entrée dans le Temple de votre Majesté »
- La Prière de Dom Guéranger à la Sainte Croix « Ô Sauveur, Vous êtes le Fils de Dieu et c'est la Croix qui nous le prouve »