Christ-sur-la-Croix.jpg

La Prière du Fr. Dominique Cérasola « Ô mon âme, Dieu te découvre dans son Cœur ton Nid » :

« Ô mon âme, ton Dieu, qui est ton Ami fidèle, se fait ouvrir le Cœur par le fer meurtrier de la lance : c’est le Nid que tu dois choisir pour y prendre un délicieux repos ; tourterelle errante, vole vers le Nid ! Vole vers le Nid afin de te dérober aux dangers d’un monde perfide, ton Bien-Aimé t'ouvre avec tendresse un large Port ; c’est ton asile assuré dans les tempêtes ; frêle nacelle agitée par les flots, entre dans le Port ! Entre dans le Port ! Une lance cruelle fait jaillir du Côté de Jésus une fontaine d'eau vive pour étancher ta soif ; biche altérée, cours au Ruisseau ! Cours au Ruisseau ! Ô mon âme, Dieu te découvre dans son Cœur ton Nid, ton Port, ta Fontaine ; que dis-je ! Il t’y découvre même ton Ciel... Courage donc, ô mon âme, monte au Ciel ! Monte au Ciel ! »

Ainsi soit-il.


Frère Dominique Cérasola (1683-1707) – « Le Cœur de Jésus », Ascétisme et littérature d’après le R-P Eugène Desjardins, pages 501-503, aux éditions Julien-Lanier, 1855