Christ-Misericordieux-d-En-Calcat.jpg

La Prière du Père Libermann « Seigneur Jésus, né juif Tu es Sauveur de tous les hommes » :

« Dieu notre Père, Tu veux que tous les hommes soient sauvés. Guéris-nous de nos étroitesses et de nos égoïsmes. Rends-nous sensibles à tous les hommes, quelles que soient leurs cultures et leurs religions. Tu fais briller sur tous ton Soleil. Dieu Père de tous les hommes, nous voilons « la Lumière de ta Face » lorsque nous agissons comme si Tu n’existais que pour nous. Fais briller ton Visage en toute personne, quelle que soit sa religion. Protège-nous de toute forme de racisme. Dieu Père de tous les hommes, fais-nous rencontrer des croyants d’autres religions pour un dialogue respectueux de chacun et une collaboration au service de la paix dans « l’esprit d’Assise ». Qu’ai-je fait pour ce dialogue et cette collaboration ? Seigneur Jésus, né juif Tu es Sauveur de tous les hommes. Paul, juif, est devenu l’apôtre des nations. Libermann, né juif, a fondé une congrégation missionnaire pour Te faire connaître en Afrique. Donne-nous de reconnaître la racine juive de notre foi et d’être témoins de ton Amour pour tous. Dieu Père, certains doutes viennent d’une foi mal éclairée. Nous Te prions pour ceux qui, dans le doute et à tâtons, Te cherchent sans le savoir. Seigneur Jésus, qui a rendu la vue à l’aveugle-né, donne-nous ton Esprit Saint. Qu’Il nous dispose à recevoir ta Lumière, dissipe les ténèbres en nos cœurs, nous rende dociles à ta Parole et nous aide à nous donner « à corps perdus entre Tes mains ». Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles ».

Ainsi soit-il.


Père François Libermann (1802-1852)

Francois-Libermann.jpg


La conversion de Jacob Libermann : Encore indécis, il se rendit à Paris où, dans une cellule du collège Stanislas, il se trouva seul, en tête à tête avec l'Histoire de la Doctrine chrétienne de Lhomond et un autre livre du même auteur. Ce moment, a-t-il écrit, fut extrêmement pénible. C'est alors que, me souvenant du Dieu de mes pères, je me jetai à genoux et le conjurai de m'éclairer sur la véritable religion. Le Seigneur, qui est près de ceux qui l'invoquent du fond de leur cœur, exauça ma prière. Tout aussitôt je fus éclairé, je vis la vérité. La foi pénétra dans mon esprit et dans mon cœur. Baptisé la veille de Noël 1826, il prit le nom de François. Désirant devenir Prêtre, il fut admis, en 1827, au séminaire de Saint-Sulpice.


Voir également du Vénérable Père François Libermann :
La Prière du Vénérable Père Libermann « Seigneur Jésus, né juif Tu es Sauveur de tous les hommes »
La Prière du Père Libermann « Ô très saint et très adorable Esprit, faites-moi entendre Votre douce et aimable Voix »