Christ-Misericordieux-d-En-Calcat.jpg

La Prière du R. P. François Nepveu « Ô mon Sauveur, Vous m’offrez votre Amitié avec tant de Bonté » :

« C’eût été beaucoup pour moi, ô mon Sauveur, que Vous m’eussiez permis de prétendre à votre Amitié, et j’eusse dû m’estimer trop heureux, quand je L’aurais méritée par mille recherches et mille soins, quand je L’aurais achetée aux dépens de mes biens, de mes plaisirs, de mon sang et de ma vie : mais non seulement Vous me permettez d’aspirer à votre Amitié, Vous me prévenez encore en m’offrant la Vôtre et Vous me demandez la mienne avec autant d’empressement et d’ardeur, que si Votre bonheur en dépendait. Non content de me la demander, Vous ne faites pas difficulté de l’acheter aux dépens de Votre sang, que Vous répandez jusqu’à la dernière goutte. Quoi ! Mon Jésus, vous recherchez l'amitié d'une créature qui n'avait rien d’elle-même, qui ne dût attirer Votre mépris et Votre haine, et qui ne pouvait rien contribuer à Votre bonheur, et si peu à Votre gloire ; et je rebuterai les recherches, et je mépriserai l’Amitié d’un homme-Dieu, qui Seule me peut rendre et parfaitement et souverainement heureux ! Ne le permettez pas, mon Jésus, et faites en sorte, que si je n’ai pu mériter cette Amitié, que Vous m'avez offerte avec tant de Bonté, je tâche au moins de m’en rendre digne, par une parfaite correspondance, c’est à dire, par une amitié généreuse, fidèle et confiante pour Vous »

Ainsi soit-il.


Père François Nepveu (1639-1708) – « Pensées ou Réflexions Chrétiennes pour tous les jours de l'année », p. 448-449, Chez Hérissant (1759)


Voir également du Révérend Père François Nepveu :
La Prière du R. Père Nepveu « Ô Dieu infini dans toutes Vos perfections adorables »
La Prière du R. P. Nepveu sur l'Humilité « Ôtez-moi, ô mon Dieu, cet esprit d'orgueil qui est si fort enraciné dans mon cœur »
La Prière du R. P. François Nepveu « Ô mon Sauveur, Vous m’offrez votre Amitié avec tant de Bonté »