La Prière de Frère Anselme « Ô Seigneur, je veux me reposer sur les collines saintes » :

« Je veux me reposer sur les collines saintes, car j’ai longtemps marché par les sentiers humains : Seigneur, emmenez-moi parmi Vos térébinthes ! Lassé, le roi David allait prendre les pains gardés dans l’ombre, près de l’Arche d’Alliance. Vous seul, ô Pain vivant, Vous apaisez nos faims. Oh ! Calme enivrement du Ciel goûté d’avance, brûlante effusion, et pleurs dans le secret, extase dans la mort, ardeurs dans le silence ! Simplicité de cœur si grande qu’on dirait, dans son dépouillement, notre âme devenue comme l’oiseau qui chante au fond de la forêt. Voici qu’en nous, déjà, tremble une aile inconnue, l’ineffable Beauté nous attire, et parfois passe l’Auguste éclair de la Vérité nue. Ah ! Qu’elle est pénétrante, ô mon Dieu, votre Voix ! Doux Abîme, de Vous mon âme est altérée, époux, je ne vivrai que penché sous Vos lois. Dieu jaloux, cachez moi dans votre Nuit sacrée. Amen. »

Abbé Louis Le Cardonnel (1862-1936)

Louis-Le-Cardonnel.jpg

Voir également de l’Abbé Louis Le Cardonnel (Frère Anselme) :
La Prière du soir d’été de l’Abbé Louis Le Cardonnel « Ô Reine au manteau constellé, assiste-nous en ce soir d’été »
La Prière du Matin de l’Abbé Louis Le Cardonnel « Seigneur, je Vous ai reçu ce matin à la Messe »
La Prière de Consécration de l’Abbé Louis Le Cardonnel « Ô Dieu, à présent me voilà tout entier dans Vos mains »
La Prière de l’Abbé Louis Le Cardonnel à Saint Michel Archange « Michaël, demande que mon âme soit toujours plus vibrante au nom de Jésus-Christ »
La Prière Mariale de Frère Anselme « Ô Virgini Matri, répands dans mon âme le Souffle inspirateur »
La Prière de Frère Anselme « Ô Seigneur, je veux me reposer sur les collines saintes »
La Prière de l’Abbé Louis Le Cardonnel « Près du cloître, j’abandonne en priant mon âme tout entière »
La Prière de Louis Le Cardonnel « Praeconium Paschale »
La Prière de l’Abbé Louis Le Cardonnel « Dieu jaloux, cachez moi dans votre Nuit sacrée »
La Prière de l’Abbé Louis Le Cardonnel « Ô mon Dieu, Vous courez chercher les cœurs misérables »