Vierge-Marie-avec-Jesus.jpg

La Prière de Gauthier de Coincy « Salut, glorieuse Reine des vierges » :

« Salut, glorieuse Reine des vierges, vigne généreuse, remède de la vie, résine de clémence. Salut, abondante Piscine de Grâce, des souillures charnelles daigne nous purifier dans la vasque de la pureté. Radieuse de clarté, étoile matinale, Tu interprètes rapidement la loi, par Toi la loi divine brille sous les rayons de la doctrine. Rose qui fleuris dans la beauté, dépourvue des épines du péché, pleine de chasteté, incline vers nous ton oreille et sauve-nous de la ruine. Cèdre de pudicité, cyprès de pureté, myrrhe de pénitence, olivier de piété, myrte de douceur, vigne d’abondance, sarment de l’honneur, palmier de patience, nard de la charité, fontaine du jardin de la volupté, goutte de rosée, parfum de la fleur que le printemps vient d’ouvrir, fontaine de douceur, vase de beauté, temple de la Trinité, assemblage d’unité, beauté de l’étoile, onde paisible, port salutaire, je Te prie, je Te suis, douce conductrice, mère expérimentée, Marie, étoile de la mer. Ô Marie, mère pieuse, refuge des pénitents, secours des faibles, colonne de la force, nourricière de sainteté. Ô Marie, digne de louange, allégresse des joyeux, consolation des affligés, remède salutaire, sauvegarde de liberté, Tu es l’oracle de l’alliance, l’empreinte du sceau, le chariot de la route, la voie de l’équité, la lumière de la charité. Tu es l’abri qui ombrage le pauvre, la retraite des misérables, l’expiation des criminels, la lumière de la clarté, la lune qui éclaire les dépravés. Tu es le trône de Salomon, supérieur aux trônes du ciel, Tu es la toison de Gédéon, le buisson de la vision, le lit de la pureté, l’odeur balsamique, l’encens éclatant de blancheur, le four embrasé. Tu es l’union dans les discordes, le mariage d’amour, le refuge des humbles, le remède des languissants, le conseil des égarés, l’aide des travailleurs, Tu abrèges la lice à ceux qui courent, Tu récompenses le vainqueur. Tu es le miroir de la pureté, le spectacle de la gloire, par un Miracle de la Grâce Tu es la mère du Créateur. Salut, ô Belle, resplendissante aurore, nuée pluvieuse, laisse tomber la rosée du ciel, humecte doucement le cœur aride. Salut, ô gracieuse, précieuse par Ta prière, implore ton Fils, sois présente à l’heure de la mort ».

Ainsi soit-il.


Père Abbé Gauthier de Coincy (1177-1236)

Gauthier-de-Coincy.jpg