Notre-Dame-des-7-Douleurs-1.png

La Prière du Bienheureux Guerric d’Igny « Réjouis-toi à présent, ô Syméon, vois ce que d'avance tu prévoyais » :

« Frères, qui aujourd'hui ne se souvient tenant le Cierge allumé à la main, du vieillard Syméon ? En vérité, radieux vieillard, tu ne portais pas seulement la Lumière en tes mains, mais en tes sens. À pareil jour, prenant dans ses bras Jésus, le Verbe présent en la chair, pareil à la lumière du cierge, Syméon témoignait que c'était Lui « la Lumière destinée à éclairer les nations ». Siméon était, certes, une lampe ardente, qui rendant témoignage à la Lumière ; c'est pour cela qu'il était venu au Temple, guidé par l'Esprit dont il était rempli : « pour recevoir, ô Dieu, ta miséricorde au milieu de ton Temple », pour proclamer qu'elle était la miséricorde, la lumière de ton peuple. Tu en étais si bien illuminé, que tu voyais avec pareille clarté si longtemps à l'avance, l'illumination des nations. Dès lors, au sein même des ténèbres de ton peuple, resplendissait pour toi l'éclat de notre foi d'aujourd'hui. Réjouis-toi à présent, ô Syméon ! Vois ce que d'avance tu prévoyais! Les ténèbres du monde se sont dissipées, et les nations marchent à ta lumière... Embrasse donc, ô saint vieillard, la Sagesse de Dieu ; serre sur ta poitrine la Miséricorde de Dieu, et dis : Il demeurera sur mon cœur. Même lorsque je L'aurai rendu à sa Mère, Il restera avec moi ; reçois mes compliments, ô pleine de grâce, Toi qui as mis au monde la Miséricorde que j'ai reçue, Toi qui as confectionné le Cierge que j'ai pris en mains. Toi, Vierge, Cire vierge, Lumière vierge, Tu as fourni la cire à la Lumière que j'ai reçue, Tu as revêtu, Mère immaculée, le Verbe d'une chair immaculée ! Syméon, c'est certain, était aussi une lampe allumée et brillante qui rendait témoignage à la Lumière. Rempli de l'Esprit et poussé par l'Esprit, il était venu au Temple pour accueillir votre Amour, ô mon Dieu, au milieu de votre Temple, pour proclamer que Jésus est cet Amour et la Lumière de Votre peuple. Voici donc, mes frères, entre les mains de Syméon, le cierge allumé. Vous aussi, allumez à ce luminaire vos cierges, je veux dire ces lampes que le Seigneur vous ordonne de tenir dans vos mains. « Approchez-vous de Lui et soyez illuminés » (Ps 33, 6), de manière à être vous-mêmes plus que des porteurs de lampe, des lumières qui brillent au-dedans et au-dehors pour vous et pour votre prochain. Qu'il y ait donc une lampe dans votre cœur, une dans votre main, une dans votre bouche ! Que la lampe dans votre cœur brille pour vous-même, que la lampe dans votre main et dans votre bouche brille pour votre prochain ! La lampe dans votre cœur est la dévotion inspirée par la foi ; la lampe dans votre main, l'exemple des bonnes œuvres ; la lampe dans votre bouche, la parole qui édifie. Car nous ne devons pas nous contenter d'être des lumières aux yeux des hommes grâce à nos actes et nos paroles, mais il nous faut encore briller devant les anges par notre prière et devant Dieu par notre intention. Notre lampe devant les anges, c'est la pure piété qui nous fait chanter avec recueillement ou prier avec ferveur en leur présence. Notre lampe devant Dieu, c'est la résolution sincère de plaire uniquement à Celui devant qui nous avons trouvé grâce. Afin donc d'allumer toutes ces lampes pour vous, laissez-vous illuminer, mes frères, en vous approchant de la Source de la lumière, je veux dire Jésus qui brille entre les mains de Syméon. Il veut, assurément, éclairer votre foi, faire resplendir vos œuvres, vous inspirer les mots à dire aux hommes, remplir de ferveur votre prière et purifier votre intention. En vérité, quand la lampe de cette vie s'éteindra, vous qui aviez tant de lampes allumées au-dedans, vous verrez la lumière de la vie qui ne s'éteindra pas se lever et monter, le soir, comme la splendeur de midi. Et tandis que vous croirez que tout est fini pour vous, vous vous lèverez, comme l'étoile du matin, et votre obscurité sera comme la lumière de midi (Is 58, 10). Le soleil, il est vrai, ne sera plus là pour vous éclairer durant le jour, ni la lune éclatante pour vous envoyer sa lumière, mais le Seigneur sera votre Lumière éternelle. Car le luminaire de la nouvelle Jérusalem, c'est l'Agneau. A Lui louange et gloire pour les siècles des siècles ».

Ainsi soit-il.


Bienheureux Guerric d'Igny (vers 1087-1157) – « 1er Sermon pour la fête de la Purification de la Vierge Marie », Sources Chrétiennes 166, pages 311-315

Guerric-d-Igny.jpg

Voir également du bienheureux Guerric d'Igny :
La Prière de l'Abbé Guerric d'Igny « Cela me suffit, si Jésus est vivant ! »
La Prière du Bx. Guerric d'Igny « Seigneur, enseigne-moi le chemin de tes volontés et je le chercherai toujours »
La Prière du Bienheureux Guerric d'Igny « Seigneur, montre-nous Ta miséricorde »
La Prière du Bienheureux Abbé Guerric d'Igny « Va de l'avant, Marie, va ! »
La Prière du Bienheureux Dom Guerric d'Igny « La vraie Lumière, c'est de Te connaître »
La Prière du Bienheureux Abbé Guerric du Val d'Igny « Sainte Mère de Dieu, notre demeure est en Toi »
La Prière du Bienheureux Guerric d'Igny « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez »
La Prière de l'Abbé d'Igny Guerric « Ô Seigneur Jésus, véritable Jardinier, opérez en nous ce que Vous exigez de nous »
La Prière du Bienheureux Guerric d'Igny « Nous Te rendons grâces, Père des lumières, d'avoir fait jaillir la Lumière des ténèbres »
La Prière de Guerric d'Igny « Grâces soient rendues à Ta gratuite et gracieuse Nativité, ô Fils de l'homme »
Le Sermon pour la Résurrection du Seigneur du Bx Guerric d'Igny « Jésus ressuscité vit ! C’est assez pour moi puisque de Lui dépend ma vie »
La Prière de Guerric d'Igny pour l'Ascension « Accordez-nous, Seigneur, de ne pas être des aiglons trop paresseux ou trop lâches »
La Prière du Bx Guerric d'Igny suite à une conversion « Tu es arrivé à vaincre le rebelle, Seigneur »
La Prière de Guerric de N-D d'Igny « Ô pleine de Grâce, je Te félicite et je Te bénis »
La Prière du Bienheureux Guerric d’Igny pour la Fête de la Présentation du Seigneur au Temple « Réjouis-toi à présent, ô Syméon, vois ce que d'avance tu prévoyais »
La Prière devant un Crucifix du Bienheureux Guerric de N-D d'Igny « Ô Seigneur Jésus, viens en aide à mon peu de foi »