La Prière de Guigues II le Chartreux « Seigneur, j'ai cherché ton Visage » :

« Seigneur, que personne ne peut voir sinon les cœurs purs (Mt 5, 8), je recherche, par la lecture et la méditation, ce qu'est la vraie pureté de cœur et comment on peut l'obtenir pour devenir capable, grâce à elle, de Te connaître, si peu que ce soit. J'ai cherché ton Visage, Seigneur, j'ai cherché ton Visage (Ps 26, 8). J'ai longtemps médité en mon cœur, et un feu s'est allumé dans ma méditation : le désir de Te connaître davantage. Quand Tu romps pour moi le pain de la sainte Écriture, Tu m'es connu dans cette fraction du pain (Lc 24, 30-35). Et plus je Te connais, plus je désire Te connaître, non seulement dans l'écorce de la lettre mais dans la saveur de l'expérience. « Je ne demande pas cela, Seigneur, en raison de mes mérites, mais à cause de ta Miséricorde. J'avoue, en effet, que je suis pécheur et indigne, mais "les petits chiens eux-mêmes mangent des miettes qui tombent de la table de leurs maîtres". Donne-moi donc, Seigneur, les gages de l'héritage futur, une goutte au moins de la pluie céleste pour rafraîchir ma soif, car je brûle d'amour ». C'est par de tels discours que l'âme appelle son Époux. Et le Seigneur, qui regarde les justes et qui non seulement écoute leur prière mais est présent dans cette prière, n'attend pas la fin de celle-ci. Il l'interrompt au milieu de son cours ; Il se présente tout-à-coup, Il se hâte de venir à la rencontre de l'âme qui Le désire, ruisselant de la douce rosée du ciel comme du parfum le plus précieux. Ainsi soit-il. »

Guigues II le Chartreux (mort en 1193) - Lettre sur la vie contemplative, 6-7



Voir également de Guigues II le Chartreux :
La Prière « Seul avec le Seul » de Guigues II le Chartreux
La Prière de Guigues II le Chartreux « Au commencement, la terre était déserte et vide »
La Prière de Guigues II le Chartreux « Seigneur, j'ai cherché ton Visage »
La Prière de Guigues II le Chartreux « La grâce nous vient de Marie »
La Prière du Père Abbé Guigues II le Chartreux « Seigneur, ouvre mes lèvres et nourris-moi de ta Louange »