Onction-des-malades.jpg

La Prière du Prince Alexandre de Hohenlohe à Jésus notre Médecin « Ô mon charitable Médecin, venez, guérissez-moi et je serai guéri » :

« Ô mon Jésus, la Voie, la Vérité et la Vie, comment se fait-il que mon âme, dont Vous êtes devenu le Médecin, soit encore affligée de langueur continuelle ? Tant d'années se sont déjà écoulées depuis que Vous visitez ce malade étendu sur le lit de ses misères ; Vous lui offrez si souvent votre Chair et votre Sang adorables comme un divin Remède ; et ses maladies ne peuvent disparaître, et la santé ne lui revient pas ! Ah ! Il faut que mon mal soit profondément enraciné, pour résister au céleste Médecin qui a entrepris de le guérir ; mais la force de votre Grâce est infinie ; un instant lui suffit pour me délivrer, quel qu'il soit, du mal qui me consume ; c'est pourquoi j'espérerai toujours en Vous. Venez donc, ô mon charitable Médecin, venez, guérissez-moi, et je serai guéri ; sauvez-moi, et je serai sauvé. Et puisque je suis indigne en ce moment de recevoir votre Corps et votre Sang, l'unique Remède de tous mes maux, dites seulement une Parole, et je serai guéri ; dites à mon âme : « Je suis ton salut » ; cette Parole suffit pour éloigner de moi toutes les infirmités, et me ressusciter à la vie. Il m'est permis de Vous demander et d'espérer cette Grâce de Vous, ô mon divin Maître, dont la Puissance ne connaît point de bornes quand il faut répandre des bienfaits sur les hommes. Ô Vous qui avez ordonné de venir à Vous, de réclamer et d'acheter de Vous sans argent les choses nécessaires, Vous ne repousserez pas, je le sais, l'œuvre de Vos mains ; Vous ne dédaignerez pas d'exaucer cette pauvre créature, qui Vous cherche avec ardeur ; c'est là ma consolation au milieu de tant de langueurs, l'espérance de mon salut et de ma vie ; je ne serai pas confondu à jamais ».

Ainsi soit-il.


Alexandre de Hohenlohe (1794-1849) - « Le Fidèle au pied de la Croix », méditations et prières, p. 13-14, Libraire Potet (1824)

Alexandre-de-Hohenlohe.jpg

Voir également du Prince Hongrois Alexandre de Hohenlohe :
La Prière du Prêtre Alexandre de Hohenlohe « Je ne suis pas digne que Vous, ô mon Dieu, daigniez habiter dans mon cœur »
La Prière d’Alexander de Hohenlohe « Mon Seigneur et mon Roi, aidez celui qui sans Vous est solitaire et n'a personne pour le secourir ! »
La Prière du Prince Alexandre de Hohenlohe « Je reviens à Vous, divin Époux de mon âme, baigné des larmes du repentir »
La Prière du Prince Hongrois A. de Hohenlohe sur la Charité « Ô divin Pasteur qui donna Sa vie pour Ses brebis »
La Prière du Prince de Hohenlohe sur la Justice de Dieu « Ô redoutable Majesté, ne me soyez pas un sujet de terreur, Vous, mon Espérance pour le Jour de l'affliction »
La Prière du Prince Alexandre de Hohenlohe à Jésus notre Rédempteur « Venez donc, Rédempteur de mon âme »
La Prière du Prince Alexandre de Hohenlohe à Jésus notre Médecin « Ô mon charitable Médecin, venez, guérissez-moi et je serai guéri »