Christ-sanglant.jpg

La Prière de l’abbé J. Merle « Ô Père Très Clément, que nous puissions participer efficacement au Sacrifice sanglant de votre Fils » :

« Père Très Clément, Père des Miséricordes et Dieu de toute Consolation, qui avez tellement aimé le monde, que loin d'épargner votre Fils unique, Vous L'avez livré aux douleurs et à la mort cruelle de la Croix pour la réparation de nos crimes, et que Vous avez voulu que cette Offrande qui Vous était si agréable fût renouvelée tous les jours dans votre Eglise, afin d'en renouveler le Fruit en nous ; faites nous la Grâce, s'il Vous plaît, d'assister avec tant d'attention, de respect et de dévotion à ce Mystère si admirable et si salutaire de Votre puissance, de Votre sagesse, et de Votre bonté divine, qu'en offrant ce Sacrifice non sanglant, nous puissions participer efficacement au Sacrifice sanglant de votre Fils, par le même Jésus-Christ Notre Seigneur ».

Ainsi soit-il.


Jacobus Merlo Horstius (1597-1644) - « Paradisus animae christianae » (Le Paradis de l’âme chrétienne), p. 308-309, Chez la Veuve Nyon (1802)


Voir également de Jacques dit Merlo Horstius Merler :
La Prière de Jacobus Merlo Horstius « Je m'offre à Vous, Père Très-Clément, et tout ce que j'ai au monde »
La Prière de Jacques Merlo Horstius « Ô aimable Jésus, je m'offre à Vous tout entier tel que je suis »
La Prière d’Horstius « Ô Esprit Saint, purifiez-moi par l'infusion de Vos dons »
La Prière de l’abbé Jacques Merle « Ô Père Très Clément, que nous puissions participer efficacement au Sacrifice sanglant de votre Fils »