« Ô âme créée à l’image de Dieu, peux-tu encore te contenir ? Voici que ton très doux Époux, blessé pour toi et maintenant rendu glorieux, désire t’embrasser et t’accorder Ses plus tendres baisers, et tu négliges de te hâter vers Lui ? C’est à cause de son immense Amour qu’Il s’est ouvert le côté, afin de te donner son Cœur » (Jacques de Milan o.f.m.)

Christ-de-Limpias-Espagne.jpg

La Prière du Fr. Jacques de Milan « Seigneur Jésus, blesse mon cœur de Tes plaies » :

« Seigneur Jésus, blesse mon cœur de Tes plaies, enivre mon âme de Ton sang, afin que où je me tourne, je ne voie que Toi le crucifié et, où je regarde, je Te contemple empourpré de Ton sang. De cette manière, tout entier porté sur Toi, je ne pourrai voir que Toi, n'apercevoir que Tes plaies. Que ma consolation, mon Seigneur, soit d'être blessé avec Toi ; ma désolation, de méditer sans Toi. Que mon cœur ne trouve de repos, bon Jésus, tant que je ne T'ai pas trouvé, Toi, centre de mon cœur. Là est le lieu de mon repos. Là le terme de mon désir ! Ainsi soit-il. »

Fr. Jacques de Milan o.f.m. (1250-1300) – Traité « L'aiguillon d'amour »