La Prière de Dom Chautard « Ô Jésus, Emmanuel, Vous confiez à Vos Apôtres Votre Évangile » :

« Père Saint, Vous Vous contemplez éternellement dans Votre parfaite Image, le Verbe, et de Votre commune Extase jaillit un embrasement d’amour, l’Esprit-Saint. Bonté sans limites, Vous voulez répandre au dehors Votre Vie intime. Vos œuvres s’élancent du néant pour manifester Vos perfections et chanter Votre gloire. Un abîme existe entre Vous et la poussière animée par Votre souffle. Votre Esprit d’amour veut le combler ; il y aura ainsi le moyen de satisfaire son immense besoin d’aimer et de se donner. Il provoque donc en Votre Sein le Décret de notre divinisation. Cette boue façonnée par Vos mains pourra, ô prodige, être déifiée et avoir part à Votre bonheur éternel. Votre Verbe s’offre pour accomplir cette œuvre. Et pourtant, ô Verbe, Vous n’avez pas quitté le Sein de Votre Père. C’est de cette Source que découleront les merveilles de Votre Apostolat. Ô Jésus, Emmanuel, Vous confiez à Vos Apôtres Votre Évangile, Votre Croix, Votre Eucharistie, et Vous leur donnez mission d’aller engendrer à Votre Père des fils d’adoption. Puis Vous remontez vers Votre Père. C’est à Vous, Esprit divin, qu’incombe désormais le soin de sanctifier et de gouverner le Corps mystique de l’homme-Dieu. Pour faire descendre du Chef dans les membres la Vie divine, Vous daignez choisir des collaborateurs. Embrasés par les feux de la Pentecôte, ils iront semer partout dans les intelligences le Verbe qui éclaire et dans les cœurs la grâce qui enflamme, et ainsi communiquer aux hommes cette Vie divine, dont Vous êtes la Plénitude. »

Ainsi soit-il.


Dom Jean-Baptiste Chautard (1858-1935) - « L’Âme de tout apostolat »

Dom-Jean-Baptiste-Chautard.jpg

Voir également de Dom Jean-Baptiste Chautard :
La Prière de Dom J-B Chautard « Souvenez-Vous, ô Vierge belle et pure »
La Prière de Dom Chautard « Ô Jésus, Emmanuel, Vous confiez à Vos Apôtres Votre Évangile »
La Prière du Père Abbé Jean-Baptiste Chautard « Ô Feu divin, allumez dans nos volontés une soif ardente de la Vie intérieure »