La Prière de Jean Louis Vivès « Ô mon Dieu, donnez-nous la force et le courage de bien supporter cette maladie » :

« La vraie, l'unique santé, consiste en ce que la meilleure partie de nous-mêmes, celle qui Vous ressemble le plus, l’âme, se porte bien. Et la santé de l'âme consiste à se rapprocher le plus possible de notre Dieu par le culte et par l'amour, et à ne faire qu'un avec Vous, ô Seigneur qui êtes notre Salut. Mais, comme notre âme est intimement unie à notre corps, elle en ressent toutes les douleurs. C'est pour calmer ces souffrances que les hommes emploient toute sorte de remèdes. Ces remèdes toutefois sont inutiles dès que Vous ne leur communiquez pas de la vertu, ô Dieu qui les avez faits, ô Dieu qui avez créé tout l'univers. La vie et la mort, la bonne et la mauvaise santé sont entre Vos mains. Si Vous nous envoyez la maladie, c'est souvent pour châtier notre corps qui s'est abandonné aux voluptés mauvaises, qui s'y est précipité comme une bête sauvage, comme un cheval sans frein, et qui nous a rendus oublieux de notre salut. Mon Dieu, donnez-nous la santé du corps, mais à la condition cependant que l'âme aussi se porte bien et qu'il y ait chez nous un corps sain dans une âme saine. Si notre guérison est contraire aux intérêts de notre salut, accordez-nous du moins un cœur vaillant. Oui, donnez-nous la force et le courage de bien supporter cette maladie, afin que les douleurs et les faiblesses de notre chair ne se communiquent pas à notre esprit ».

Ainsi soit-il.


Jean-Louis Vivès (1492-1540)

Jean-Louis-Vives.jpg