La Prière de Jean de Brétigny « Ô mon Dieu, aidez-moi aussi à entretenir une conversation amicale avec Vous » :

« Comme elle exagère ses fautes ! Combien plus grandes sont les miennes et comme je devrais les publier pour qu'on les ait en horreur ! Mais, ô Seigneur ! Votre sainte nous avertit tellement que, si grands pécheurs que nous soyons, nous nous tournions vers Vous et que Vous aurez pitié de nous et nous ramènerez à votre Amitié. Aussi, Seigneur, me tourné-je vers Vous. Je regrette de Vous avoir offensé. Je Vous supplie de me pardonner... La Sainte Mère dit en ce livre que l'oraison n'est autre chose qu'une conversation amicale avec Vous. Ô Seigneur ! Comment ferai-je cela, puisque pour être amis il faut une grande ressemblance dans les habitudes et les caractères ? Vous êtes Saint et je suis pécheur... Mais, ô mon Dieu, si de m'entretenir avec les bons est le moyen d'être bon, m'entretenir avec Vous m'améliorera. Je me détermine donc à m'entretenir avec Vous plus diligemment ».

Ainsi soit-il.


Juan de Quintanadueñas (1556-1634)

Jean-de-Bretigny-de-Quintanadoine.jpg