La Prière de l’Abbé Jean du Monastère de Ford « Seigneur, ouvre mes lèvres » :

« Seigneur, ouvre mes lèvres, pour que je publie l'éloge de tes lèvres. Si cet éloge n'est pas bien riche, s'il n'est pas bien valable, il est du moins jailli du coeur. Que mon Seigneur parle le premier, pour que je puisse savoir quoi répondre ; que de ses lèvres fluentes de miel il distille dans mon coeur quelque secrète douceur, qui, dans ma bouche et dans mon coeur, auront douceur de miel. Je ne rougirai pas alors de lui parler bouche à bouche ; quand lui, le premier, il ouvrira ses lèvres à son serviteur. Mais quel rapport entre mes lèvres et tes lèvres sacrées, Seigneur Jésus ? Je te le confesse à toi, véritable souverain prêtre, « Je suis un homme aux lèvres souillées » (Is 6, 5), elles ne peuvent être purifiées que si tu les touches. Mais toi, véritable et très saint séraphin, qui ne te contentes pas d'enflammer tes ministres, mais leur donne d'être flammes de feu, prends pour moi, je t'en prie, un charbon incandescent de l'autel de ta charité, qui me sanctifie complètement les lèvres, et me les brûle jusqu'au vif ! Ainsi soit-il. »

Jean de Ford (1140-1214)


Voir également de l’Abbé Jean du Monastère de Ford :
La Prière de l’Abbé Jean de Ford « Ô Source de vie, Seigneur Jésus »
La Prière de Jean de Ford « Seigneur, ouvre mes lèvres »
La Prière du Père Abbé Jean de Ford « Ô Lumière toute belle »
La Prière du Cistercien Jean de Ford « Ô mon Roi et mon Dieu, qui nous donnera ce Feu très ardent et très doux »