La Prière de Jean de Ford « Ô Lumière toute belle » :

« Ô Lumière toute belle, ô irradiation de la Lumière éternelle ! Telle tu étais dès le commencement, telle tu étais, ô Beauté antique, dans les jours de ton éternité; telle tu étais, ô Seigneur Jésus, sage, vrai, saint, généreux, mais tu l'étais pour toi, et pour ton Père aimé qui t'aimait. Cependant, comme tu n'étais pas seulement Lumière venue de la Lumière, mais Source de lumière, pour manifester à ta création, et partager avec elle un tel bien, soudain tu as resplendi en ceux que tu as jugés dignes de participer à un tel bien. Tu as appelé les étoiles, et elles ont répondu : « Nous voici ! » et elles ont brillé avec joie pour jouir éternellement de toi leur bien incommunicable, et scintiller sans jamais s'arrêter, en toi, leur principe. Mais chez nous, que tu avais créés pour jouir de toi, et qui, en nous éloignant de toi, et en voulant nous réserver notre force, étions tombés dans les ténèbres de l'ignorance et de l'infirmité, c'était absolument nuit noire à tel point que nous ne nous rappelions plus ni de toi, ni de ce dont nous étions tombés au début, ni où nous allions encore tomber : non, pas la moindre lueur pour nous. Toi, cependant, tu brillais alors, ô Lumière véritable, au milieu de pareilles ténèbres - nos ténèbres -, mais les ténèbres ne te comprenaient pas. Tu étais proche, toi qui n'es absent nulle part, mais nous, nous étions loin de toi, exilés que nous étions dans une région très éloignée de ta lumière, dans la région des ténèbres, dans la région de l'ombre de la mort. Finalement tu nous étais inaccessible car il est vain de se lever avant le jour pour te rejoindre, et tout effort, si énergique soit-il, est creux et inutile, si tu ne le préviens de la lumière de ta grâce. Amen. »

Jean de Ford (1140-1214)



Voir également de l’Abbé Jean du Monastère de Ford :
La Prière « Ô Source de vie, Seigneur Jésus » de Jean de Ford
La Prière « Seigneur, ouvre mes lèvres » de Jean de Ford