La Prière du Bienheureux Père Maunoir « Ô mon Jésus, Vous aimer est aussi ce que je Vous demande » :

« Ce que Vous demandez de moi, ô mon Dieu, c'est cela même que je Vous demande ; Vous exigez de moi que je Vous aime ; Vous aimer est aussi ce que je Vous demande. Ô mon Jésus, si je me pouvais donner à moi-même cet amour pour Vous que Vous voulez que j'aie, il me semble que je me le donnerais abondamment. Ô que je me donnerais un grand amour pour Vous, afin de Vous aimer parfaitement ! Mais je ne le puis pas de moi-même, Vous le savez, ô divin Jésus. C'est Vous qui le pouvez, et Vous le pouvez d'un pouvoir infini, et Vous le pouvez dès ce moment, Vous le pouvez pleinement et sans peine ; ah ! que j'aie autant d'amour pour Vous que Vous m'en pouvez donner et que Vous en méritez ; au moins donnez-m’en, s'il Vous plaît, autant que Vous voulez que j'en aie. Mon cœur est prêt, et s'il n'est pas encore assez prêt, et s'il s'y trouve des empêchements à la plénitude de votre Amour, Vous en avez le remède en Votre pouvoir, Vous avez des Grâces plus fortes que tous mes maux ; donnez-moi donc, s'il Vous plaît, de ces Grâces. J'en suis indigne, il est vrai, je ne les mérite pas ; mais Vous méritez que je Vous aime parfaitement ; et pour Vous aimer de la sorte, j'ai besoin de ces Grâces : donnez-moi les moyens dont j'ai besoin pour arriver à la fin que Vous prétendez de moi ; donnez-moi ces grandes Grâces, afin que je Vous rende ce grand Amour ; et pour Vous obliger à me le donner, regardez, mon Jésus, non pas mes péchés et mes désordres, si ce n'est pour en avoir compassion, mais regardez les grandes choses que Vous avez faites et endurées, afin que j'eusse de l'amour pour Vous : agissez et opérez en moi selon la grandeur de Vos souffrances, de Vos mérites, de Votre puissance et de Votre amour ; si Vous faites ainsi, ô mon Jésus, pour moi, j'espère faire de mon côté ce que Vous voulez que je fasse pour Vous, c'est de Vous aimer, comme Vous le voulez et comme je le veux, de toute l'étendue de vos Grâces et de toute celle de mon pouvoir ».

Ainsi soit-il.


Bienheureux R. P. Julien Maunoir (1606-1683) - « Comment Jésus-Christ doit être aimé et pourquoi », pages 77-78, Obertmur (1875)

Julien-Maunoir.jpg

Voir également du Bienheureux R. P. Julien Maunoir :
La Prière du R. P. Julien Maunoir « Venez donc, divin Amour, remplissez nos cœurs qui soupirent après Vous »
La Prière du R. P. Maunoir « Ô mon Dieu, qu'il Vous plaise de nous donner à tous Votre saint Amour »
La Prière du Bienheureux Père Maunoir « Ô mon Jésus, Vous aimer est aussi ce que je Vous demande »