Christ-1.jpg

La Prière du R. P. Kasper Drużbicki « Ô Jésus, je m'offre comme victime sur l'autel de Ton Cœur » :

« Ô Jésus, par les mérites de la plaie de Ton côté et de Ton Cœur, j'implore Ta grâce et Ta miséricorde pour que je puisse en retour T'aimer d'un cœur non souillé et d'un amour pur, fort, fidèle, doux, réfléchi, humble, ardent, actif, éternel. Et s'il ne convient pas que cet amour égale le Tien, rapproche-le de Ton amour le plus possible et rends le digne de cet Amour. En Te le demandant très humblement non seulement pour moi mais aussi pour le monde entier, pour toute l'Église, le royaume, la province, la ville, le couvent, la société, la compagnie et en particulier tous ceux qui, conformément à Ta connaissance et à Ta volonté, sont les miens en Toi et pour Toi. Je les jette et je les immerge, et moi avec eux, dans ce centre, cette école et cet océan d'amour qu'est la blessure de Ton feu ardent. Que nous demeurions immobiles dans ce foyer, que nous nous immergions comme dans la mer et que nous nous perfectionnions comme dans une école. Que tous, et chacun en particulier, nous Te servions avec ferveur, persévérance, générosité et perfection jusqu'à la mort, après la mort et dans les siècles, Toi notre Dieu, notre Rédempteur, notre Bien-Aimé, notre Amour. Pour la réalisation de ce dessein, je Te demande pour moi et pour nous tous quelques gouttes de Ton sang très Saint et très Miséricordieux, gouttes que nous porterons sans cesse dans nos coeurs et par lesquelles nous continuerons de bruler, grâce auquel nous nous rapprocherons de ce feu inextinguible et inaccessible qu'est ton Amour. C'est pourquoi, ô doux Jésus, bien-aimé et digne de toute admiration, je m'offre comme victime sur l'autel de Ton Cœur, à Toi, avec Toi et par Toi au Père éternel en Te demandant de me brûler par la flamme de Ton amour, cet Amour qui Te brule pour le Père, pour le monde, pour les élus et pour moi-même. Je T'offre tout, uniquement pour Ta gloire, la gloire de Ton Père et de l'Esprit Saint. Je Te le demande donc et je T'implore de toutes mes forces de me transformer par ton Amour ardent en poussière. Change-moi entièrement en blessure d'amour et en amour lui-même, selon mes capacités et selon Ta volonté unie à celle du Père et de l'Esprit Saint. Ne me permets pas de guérir jamais de cette blessure. Mais fais que cette blessure soit en moi toujours vive et fraîche jusqu'à la fin des siècles. Ainsi soit-il. »

R. P. Kasper Drużbicki (1590-1662)