La Prière de Léon Bloy « Plus on s'approche de Vous, mon Dieu, plus on est seul » :

« Seigneur, je suis seul. Je suis seul dans l'antichambre de Dieu. Quand mon tour sera venu de comparaître, où seront-ils ceux que j'ai aimé et qui m'ont aimé ? Je sais bien que quelques-uns qui savent prier prieront pour moi de tout leur cœur, mais qu'ils seront loin alors et quelle solitude épouvantable devant mon Juge ! Plus on s'approche de Vous, mon Dieu, plus on est seul. C'est l'infini de la solitude. A ce moment-là toutes les paroles saintes, lues tant de fois dans ma cave obscure, me seront manifestées et le précepte de haïr père, mère, enfants, frères, sœurs, et jusqu'à sa propre âme, si on veut aller à Jésus, pèsera sur moi autant qu'une montagne de granit incandescent. Où seront-elles les humbles églises aux douces murailles où je priais avec tant d'amour, quelquefois, pour les vivants et pour les défunts ? Où seront-elles, les chères larmes qui étaient mon espérance de pécheur, quand je n'en pouvais plus d'aimer et de souffrir ? Et que seront devenus mes pauvres livres où je cherchais l'histoire de la Trinité miséricordieuse ? Sur qui, sur quoi m'appuyer ? Rien ne m'assure que l'Ange commis à ma garde ne sera pas lui-même tremblant de compassion et grelottant comme un pauvre mal vêtu oublié à la porte par un très grand froid. Je serai ineffablement seul et je sais d'avance que je n'aurai pas même une seconde pour me précipiter dans le gouffre de lumière ou le gouffre de ténèbres ... Amen. »

Léon Bloy (1846-1917)

Leon-Bloy.jpg

Voir également de Léon Bloy :
La Prière de Léon Bloy « Ma Souveraine bien-aimée »
La Prière de Léon Bloy « Plus on s'approche de Vous, mon Dieu, plus on est seul »