Dieu-Amour.jpg

La Prière de Louis-Joseph Hallez « Ô Dieu, viens répandre en mon cœur Tes plus puissants Attraits » :

« Ô Dieu vraiment caché, Dieu mille fois aimable,
Viens répandre en mon cœur Tes plus puissants Attraits ;
Accorde-moi les Dons de ta Grâce ineffable,
Et le charme innocent de Ta céleste Paix

Puissé-je révéler, à l'homme qui l'ignore,
Ton Nom que tous les Cieux célèbrent à jamais !
Et puissé-je attacher à tes Lois que j'adore,
Ceux qui n'ont point connu ta Gloire et tes Bienfaits !

Tu le sais, ô mon Dieu ! quand mon âme attendrie
Vient répandre à Tes pieds son amour et ses pleurs,
Quand, pressant sur mon sein ton Image chérie,
Aux douleurs de la Croix je mêle mes douleurs ;

Mon Dieu, pour Ton enfant, quel bonheur de se dire :
Attends, attends encore, apaise tes regrets ;
Console-toi, mon âme ; un jour enfin doit luire,
Et ce jour-là nos pleurs sécheront pour jamais !

Alors cet humble Agneau que parmi les tortures
Tu contemples courbé sous les coups du pécheur,
Combien alors, du sein des clartés les plus pures,
Tu Le verras sortir couronné de splendeur !

Quel éclat sur ce Front que la terre coupable
D'un sanglant diadème osa ceindre autrefois !
Et quelle Majesté, quelle Gloire adorable,
Révèle à l'univers le Souverain des rois ! »

Ainsi soit-il.


Louis-Joseph Hallez (1804-1882) - « Recueil général de Cantiques », pages 323-324, chez Sagnier et Bray, 1848


Voir également de Louis-Joseph Hallez :
- La Prière de Louis-Joseph Hallez à Noël « Venez au berceau du Dieu Sauveur »
- La Prière de Louis-Joseph Hallez « Ô Dieu, viens répandre en mon cœur Tes plus puissants Attraits »