La Prière de Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont « Seigneur, que ceux qui ont une trop bonne opinion de moi rougissent d'avoir estimé une personne si peu digne d'estime » :

« Que les louanges qu'on nous donne, que l'estime qu'on fait de nous, Seigneur, nous paraissent un poids qui nous accable, qui nous abaisse, qui nous humilie, qui nous effraye par la juste crainte de nous enfler et de nous perdre. Aimons à être aimés de ceux qui nous aiment : mais à être aimés tels que nous sommes, et non pas tels que leur charité nous croit être. Que Vos serviteurs me donnent des marques de leur charité ; car plus je suis faible, plus j'en ai besoin ; et je sais qu'ils les doivent encore plus aux faibles qu'aux forts. Mais ne permettez point que mon orgueil soit tenté par des marques d'estime, qui demeurent souvent dans le cœur, au lieu de retourner à Vous, et s'y corrompent aussitôt par la corruption qu'elles y trouvent et qu'elles y augmentent. Que j'aime à me connaître moi-même tel que je suis, pour pouvoir obtenir de Vous d'aimer que les autres connaissent mes défauts, et de souhaiter que ceux qui ont une trop bonne opinion de moi rougissent d'avoir estimé une personne si peu digne d'estime. Mon Dieu, que je suis encore éloigné de cette disposition ! mais accordez-moi au moins la Grâce de ne me point déguiser volontairement pour paraître meilleur que je ne suis. Faites-moi faire ce que Vous me commandez, et commandez-moi ce que Vous voudrez. Ainsi soit-il. »

Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont (1637-1698)

Louis-Sebastien-Le-Nain-de-Tillemont.jpg