Pour Louis de Blois, « Marie est l'unique refuge de ceux qui ont eu le malheur d'offenser Dieu ; elle est l'asile de tous ceux qui sont en butte aux tentations et aux coups de l'adversité ; elle est toute bonté, toute douceur, non seulement envers les justes, mais encore envers les pécheurs les plus désespérés : aussi, quand elle les voit venir à elle, et qu'elle les entend implorer de tout coeur son assistance, elle s'empresse de les secourir, les accueille, et leur obtient leur pardon de son divin Fils. Elle n'en sait mépriser aucun, si indigne qu'il soit ; elle ne refuse à aucun sa protection ; elle les console tous ; et à peine l'a-t-on invoquée, qu'on en est aussitôt secouru. Bien souvent, par sa douceur, elle sait attirer à son culte et réveiller les pécheurs les plus étrangers à l'amour de Dieu, les plus profondément ensevelis dans la léthargie du vice ; par là ils se disposent à recevoir la grâce divine et à se rendre enfin dignes de la gloire éternelle. En formant cette Fille de prédilection, Dieu l'a douée d'un caractère si compatissant et si prévenant, que personne ne peut jamais, par défaut de confiance, hésiter à réclamer son intercession. Enfin, il n'est pas possible qu'une âme se perde, qui cultive avec zèle et humilité la dévotion à cette divine Mère ».
La Prière de Louis de Blois « Salut, ô Marie » :

'' « Salut, ô Marie, bienheureuse Mère de la clémence et de la suprême allégresse, Vous par qui la bénédiction céleste et l'éternelle félicité se sont communiquées à nous. C'est vous, bénie entre toutes les femmes, comblée des dons spirituels, qui avez mis au monde notre Rédempteur. C'est de vous qu'a pris chair, c'est de votre sein qu'est sorti ce tendre Enfant, Jésus-Christ, l'unique auteur du salut, la douceur, la beauté, la perfection même. Mais après Lui, c'est Vous qui êtes le plus digne, le plus divin, le plus désirable objet de nos pensées. Notre souvenir sacré réjouit les affligés ; Vous contempler, ô Immaculée, est le bonheur des Saints ; les pécheurs se purifient en Vous honorant fidèlement ; tous les fils de Dieu trouvent en vous le doux repos du cœur. Salut, ô Marie, opportune espérance des désespérés et secours assuré des abandonnés. Votre Fils vous honore au point d'exaucer aussitôt toutes vos requêtes et d'accomplir sans retard toutes vos volontés. C'est à vous que les clefs et les trésors du royaume céleste ont été confiés. Vous l'emportez sur les chérubins, vous êtes plus proche de Dieu que les séraphins. Tout âge, tout sexe, toute langue, confessent la gloire de votre nom, l'éclat de votre dignité, les excès de votre miséricorde. Salut, douce Marie, Reine des vierges, qui vous êtes consacrée sans réserve à Dieu et Lui avez fait avec bonheur le vœu de virginité. Vous êtes le modèle achevé de toute pudeur et de toute sainteté. Vous êtes cette vierge dont l'incomparable beauté ne troubla jamais un cœur. Loin de là ! tous les témoins de votre vie, si pure et parfaite, se sentaient pénétrés d'une lumière céleste qui les rendait plus chastes. Amen. » ''

Dom Louis de Blois (1506-1566)

Louis-de-Blois.jpg

Voir également de Dom Louis de Blois :
La Prière : « Jésus bon et doux, aie pitié de moi ! » de Louis de Blois
La Prière : « Si j'étais digne de vous aimer, ô mon Dieu » de Louis de Blois
La Prière « Salut, ô Marie » de Louis de Blois
La Prière : « Allons, très doux Jésus, fais mourir en moi tout ce qui te déplaît ! » de Louis de Blois
La Prière de Louis de Blois « Ô très aimable Jésus, à l'heure de ma mort, dites-moi… »
La Prière de Dom Louis de Blois « Seigneur, je suis affamé de Vous ! »
La Prière de Dom Louis de Blois « Salut, doux Jésus ! »
La Prière de Dom Louis de Blois « Très doux Seigneur Jésus, je T’offre cette épreuve d'aujourd'hui »