Purgatoire.jpg

La Prière pour les Fidèles Trépassés du Père Louis de Bouvignes « Seigneur Dieu, Père de Miséricorde, ayez pitié des pauvres âmes du Purgatoire » :

« Âmes dévotes, priez pour les gens de bien, afin qu'ils persévèrent ; priez pour les médians, afin qu'ils se convertissent ; priez pour vos amis et vos ennemis également, et n'oubliez jamais de prier pour les Fidèles Trépassés. II n'y a rien qui nous fasse mieux voir la corruption, l'étrange oubli et le prodigieux aveuglement du cœur humain, que son insensibilité pour les misères des Âmes du Purgatoire. Il est bien vrai que nous sommes naturellement tendres et portés à la compassion, mais comme leurs peines ne tombent pas sous nos sens, et que nous ne les avons ni vécues, ni ressenties, cette ignorance de nos esprits, cause l'insensibilité de nos cœurs : c'est pourquoi, hommes chrétiens, laissez-vous toucher à la pitié, ayez compassion de ces pauvres captifs de l'Eglise souffrante, qui languissent dans les flammes et gémissent dans la privation du souverain Bien, qu'elles aiment et bénissent de toutes leurs forces, sans néanmoins pouvoir jouir de Son aimable Présence. Ah ! Seigneur Dieu, Père de Miséricorde, ayez pitié de ces pauvres âmes, délivrez-les de la gueule du Lion, nous Vous en conjurons par les Mérites et les Satisfactions infinies de Jésus-Christ vôtre Fils ; donnez-leur le repos éternel, faites luire sur elles la Lumière de votre bénite Face ; qu'elles reposent en paix dans la Jérusalem céleste, et dans la possession de votre Gloire. Saint Bonaventure donnant la raison pourquoi l’Église demande souvent à Dieu que les âmes du Purgatoire soient délivrées de la gueule du Lion, nous apprend, qu'elle nous veut exprimer la grandeur et la violence de leurs peines figurées par le Lion, qui est le plus fort, le plus cruel et le plus terrible de tous les animaux, d'où vient que Sainte Brigitte nous assure, que les tourments du Purgatoire surpassent en rigueur tous les tourments de la terre ».

Ainsi soit-il.


Louis de Bouvignes (1630-1701) – « Miroir de l'âme religieuse » : méthode aisée pour s'acquitter des exercices journaliers qui se pratiquent dans les cloîtres et les monastères, pages 571 et 577, Charles Albert, 1696


Voir également du Frère Capucin Louis de Bouvignes :
- La Prière du Capucin Louis de Bouvignes « Seigneur, je viens renouveler à Vos pieds le serment de fidélité que je vous ai fait au Baptême »
- La Prière du Père Capucin Louis de Bouvignes « Ô mon Dieu, faites que mon âme s'envole librement au Ciel »
- La Prière pour les Fidèles Trépassés du Père Louis de Bouvignes « Seigneur Dieu, Père de Miséricorde, ayez pitié des pauvres âmes du Purgatoire »