Jesus-Christ-sur-la-Croix.jpg

La Prière du R. P. Louis de Grenade « Je Te vois, ô mon Roi, cloué à un madrier » :

« Ô mon Sauveur et mon Rédempteur, quel sera le cœur de pierre qui ne se partagera pas de douleur puisque ce Jour-là les pierres se fendirent en voyant ce que Tu as souffert sur cette Croix ! Seigneur, Tu es entouré des douleurs de la mort, toutes les ondes de la mer ont déferlé sur Toi. Précipité dans la profondeur des abîmes, Tu ne trouves rien pour Te servir d'appui. Le Père T'a abandonné, mon Seigneur que peux-Tu espérer des hommes ? Tes ennemis T'insultent, Tes amis Te brisent le cœur, Ton âme est angoissée et Tu ne veux pas de consolation par amour pour moi : mes péchés furent cruels et la peine que Tu subis pour eux le montre. Je Te vois, ô mon Roi, cloué à un madrier. Rien pour soutenir ton Corps que trois crochets de fer, ta Chair sacrée y est suspendue sans aucun autre appui. Si Tu veux faire porter le poids de ton Corps sur les pieds, leurs blessures s'élargissent avec les clous qui les traversent ; sur les mains, leurs blessures s'élargissent avec le poids du corps, et Ta sainte Tête, cruel tourment, couronnée d'épines, quel est l'oreiller qui La soutient ? Oh ! Comme vos bras, sérénissime Vierge, seraient bien employés à cet office. Ce ne sont pas les Vôtres qui serviront maintenant, mais ceux de la Croix. Sur eux, s'inclinera la Tête sacrée pour trouver du repos, le soulagement qu'elle en aura sera de sentir les épines s'enfoncer un peu plus profondément. Ô bon Jésus, Tu as deux Croix aujourd'hui : une pour le corps, l'autre pour l'âme. L'une est de passion, l'autre de compassion. L'une traverse le corps avec des clous de fer et l'autre Ton âme Très Sainte avec les clous de la douleur. Qui pourra, ô bon Jésus nous dire ce que Tu ressentais quand Tu voyais les angoisses de cette Âme Très Sainte ; que Tu savais, à n'en pas douter, être crucifiée avec Toi sur la Croix. Quand Tu voyais ce Cœur pitoyable traversé, transpercé d'un glaive de douleur ; lorsque Tu levais Tes yeux ensanglantés et que Tu voyais ce saint Visage couvert d'une pâleur mortelle et les angoisses de Son âme qui ne Lui donnaient pas la mort, mais plus que la mort. Ces ruisseaux de larmes que versaient Ses yeux très purs et les gémissements qui jaillissaient de cette Poitrine sacrée sous le poids de la grande douleur ».

Ainsi soit-il.


Louis de Grenade (1504-1588) - « Méditations sur la Passion de Notre-Seigneur »

Louis-de-Grenade.jpg

Voir également du Frère Louis de Grenade :
La Prière du Frère Luis de Grenade pour les malades en fin de vie « Cœur agonisant de Jésus, ayez pitié des mourants ! »
La Prière du Frère Louis de Grenade « Mon Seigneur, accordez-moi la grâce de Vous aimer de tout mon cœur »
La Prière du Frère Louis de Grenade avant la Confession « Ô mon Jésus, envoyez votre Lumière et votre Vérité à ma pauvre âme afin qu'elle découvre en toute vérité les défauts que je dois confesser »
La Prière du Frère Dominicain Louis de Grenade après la Confession « Très-aimable Rédempteur, je Vous supplie d'avoir pour agréable la confession que je viens de faire »
La Prière Mariale du Révérend Père Louis de Grenade à la descente de Croix « Que ferai-je sans Toi, mon Fils ? »
La Prière de Louis de Sarria de Grenade « Je Te salue Vierge Sainte, Toi qui es ma défense et ma vie »
La Prière de Louis de Grenade sur la Bonté de Dieu « Seigneur, votre Bonté ne peut qu'être infinie »
La Prière de Louis de Grenade « Oui, c'est pour me sauver que Vous avez voulu expirer sur une Croix »
La Prière de Luis de Granada « Seigneur Jésus, à l’heure de ma mort donnez-moi à la fois le courage et l'espérance »
La Prière de Louis de Grenade pour la Fête de l’Épiphanie « Ô divin Enfant Jésus, que cherchent aujourd'hui les Mages »
La Prière de Louis de Grenade « Accordez-nous, Seigneur, de persévérer joyeusement en Vos louanges »
La Prière du R. P. Louis de Grenade « Ô Bon Jésus, que par la vertu de ce Sacrement nous soyons unis à Vous comme des membres à leur Chef »
La Prière du R. P. Luis de Sarria de Granada « Souvenez-Vous, ô mon Dieu, du prix dont Vous m’avez racheté »
La Prière du R. P. Louis de Grenade « Seigneur, enseignez-moi les Lois de la Patience qui m'est si nécessaire »
La Prière du R. P. Luis de Granada « Attirez-moi donc fortement à Vous, ô sainte Croix »
La Prière du R. P. Louis de Grenade « Comment exprimer les peines de votre Cœur, ô doux Sauveur, quand Vous considériez les étranges angoisses de Votre incomparable Mère ? »
La Prière d’invocation au Saint-Esprit au Jour de la Pentecôte du R. P. Louis de Grenade « Esprit Saint Consolateur qui descendîtes sur les Apôtres pour remplir leurs cœurs de Grâces, de Charité et de Sagesse »
La Prière sur l’Institution de l’Eucharistie du Jeudi Saint du R. P. Louis de Grenade « Je suis assuré, ô mon Seigneur, que Vous m'aimez »
La Prière du R. P. Louis de Grenade sur le Mystère de la Sainte Croix du Vendredi Saint « Je Te vois, ô mon Roi, cloué à un madrier »