Annonciation.jpg

La Prière pour l’Annonciation de M. de Santeuil « Verbe Dieu fait homme mortel, élevez-nous aux Cieux » :

« Verbe Dieu, Verbe enfant, Fils unique du Père, fait homme dans le temps pour nous faire des dieux, devenu l'un de nous, notre chair, notre frère, accessible à nos sens, comme aimable à nos yeux ; achevez Votre ouvrage et venant sur la terre, de la terre avec vous, élevez-nous aux Cieux. Voici le jour heureux, jour où le Ciel s'empresse d'annoncer aux mortels le salut et la paix. Chez les tristes humains, la joie et l'allégresse vont régner désormais. D’un seul homme pécheur, la chute épouvantable, nous avait tous brisés et brisés pour toujours. Dieu descend de son Trône et sa Main charitable vient à notre secours. Il parait dans le temps et le Verbe du Père, né dès l'Éternité de son sein éternel, s’incarnant dans Celui d'une Vierge sa Mère, se fait homme mortel. Il prend en Elle un corps, pour être la Victime qui doit de nos forfaits expier les noirceurs : dans son Sang innocent, Il veut laver le crime d'un Monde de pécheurs. Lui qui seul remplit tout par Sa divine Essence ; se renferme fait chair en des membres humains ; et dans l'homme habitant, nous fait par sa Présence de Dieu les Temples saints. À Vous soit gloire, honneur, éternelle louange, Fils unique de Dieu, notre Saint Rédempteur à la Terre annoncé par la bouche de l'Ange pour son Libérateur. Que vois-je ? Ô Dieu ! Qu’entends-je, ô Ciel, quelle Merveille jusqu'alors inconnue éclate en ce grand Jour ! Vint il jamais à l'homme ambassade pareille, de la céleste cour, un Ange vient du Ciel annoncer le Mystère qui va dans un instant s'accomplir à sa voix. Une Vierge conçoit, (quel prodige sur terre !), Vierge et Mère à la fois. C'est l'œuvre du Très-Haut. Quelle gloire suprême ! Quel comble de grandeur, dès ce premier moment qui rend un Dieu son Fils, ce Dieu né de Dieu même, et sans commencement. De ce Sang virginal, de cette Source pure, qu'au dedans rien n'infecte et n'altère au dehors, l'Esprit Saint, au-dessus des lois de la nature, du Christ forme le corps. Par cette chair, ce Dieu, qui sagesse incréée, est des plus purs esprits, l'aliment éternel, devient lait des enfants et sagesse incarnée nourrit l'homme mortel. À Vous soit gloire, honneur, éternelle louange, Fils unique de Dieu, notre Saint Rédempteur à la Terre annoncé par la bouche de l'Ange pour son Libérateur. Chassé, banni du Ciel, privé de la lumière ; égaré de la voie et plongé dans la mort, l'homme errait malheureux dans sa triste carrière insensible à son sort. Mais voici que son Roi, pour Ses sujets si tendre, voulant finir leurs maux et leur rouvrir les Cieux parmi les exilés, vient Lui-même se rendre et s'exile avec eux. Voie et Terme à la fois, des siens sûre ressource, Il redresse nos pas, nous montre où nous tendons, nous guide, nous sourient, nous aide en notre course, nous comblant de ses Dons. Ô Dieu plein de Bonté ! Vérité souveraine qui voilez sous la chair votre Être glorieux ! Vous qui Vous découvrez à l'âme pure et saine, montrez-Vous à nos yeux. Et Toi, Mère du Chef, dont Tu te dis servante, Mère de sa famille et de Ses vrais enfants ; daigne Te souvenir, ô Reine bienfaisante, de Tes humbles clients. À Vous soit gloire, honneur, éternelle louange, Fils unique de Dieu, notre Saint Rédempteur à la Terre annoncé par la bouche de l'Ange pour son Libérateur ».

Ainsi soit-il.


Jean-Baptiste de Santeul (1630-1697)

Jean-de-Santeul.jpg

Voir également du Chanoine Jean de Santeul :
La Prière de Jean de Santeul pour la Visitation « Ô Vierge Sainte, Tu portes le Soleil glorieux qui bientôt doit éclairer l'univers »
La Prière de Jean-Baptiste de Santeul « Ô Vierge Mère, combien de glaives transperceront Ton âme ! »
La Prière du Chanoine Jean-Baptiste de Santeul pour l’Assomption « Ô Reine des Cieux, écoute du haut de ton Trône, les vœux de Tes clients »
La Prière à Saint Jean l'Apôtre de M. de Santeuil « Ô Jean, où l'Amour t'a conduit, obtiens-moi de te suivre »
La Prière de M. de Santeuil pour l’Annonciation « Verbe Dieu fait homme mortel, élevez-nous aux Cieux »