La Prière de la « fauvette d'Auxerre » « Ayez pitié, mon Dieu, de ceux qui se sont chargés de la croix des autres » :

« Ayez pitié, mon Dieu, de ceux qui se sont chargés de la croix des autres, de ceux qui se sont faits des sauveurs. Sauveur de tous, donnez au médecin la Lumière. Eclairez-le dans l'obscurité d'autrui, pour qu'obligé de pénétrer dans le secret des corps et des âmes, il ne se trompe pas de route et ne blesse rien en passant. Donnez au médecin l'Amour, pour que, chargé de sa propre peine et sans refuge peut-être pour lui-même, il trouve toujours en soi une douceur, un abri, une force pour le désespéré qui l'attend. Donnez au médecin la Grâce, pour qu'en son plus mauvais moment, dans son incertitude, sa faiblesse d'homme, son trouble, il reste toujours assez sage, toujours assez bon, toujours assez pur, digne de la douleur sacrée dont la foi s'est donnée à lui. Donnez au médecin la Fidélité dans la Miséricorde, pour qu'il n'oublie pas, n'abandonne jamais le moindre des misérables qui à lui se fie. Donnez-lui la Force, ô mon Dieu, pour que le poids de tous ne vienne pas trop l'accabler, pour que la détresse qu'il porte n'atteigne pas trop sa joie, pour que la blessure qu'il panse ne lui fasse pas de mal. Ainsi soit-il. »

Marie Noël Rouget (1883-1967) – « Notes intimes » (p. 49)

Marie-Noel-Rouget.jpg

Voir également de Marie Noël Rouget :
La Prière de Marie Noël Rouget « Pendant la nuit, Seigneur, Tu me seras fidèle »
La Prière de Marie Noelle Rouget « Mon Dieu, je laisse en m’endormant couler mon cœur en Vous »
La Prière de Marie Noël « Mon Dieu qui donnes l’eau tous les jours à la source »
La Prière de la « fauvette d'Auxerre » du malade pour ses médecins « Ayez pitié, mon Dieu, de ceux qui se sont chargés de la croix des autres »