Confession-Reconciliation.jpg

La Prière pour la conversion des protestants de Mgr André Charvaz « Qu'avez-vous donc fait, ô vous, infortunés Catholiques qui avez eu le malheur de vous laisser séduire par de tels sectaires ? » :

« Qu'avez-vous donc fait, ô vous, infortunés Catholiques qui avez eu le malheur de vous laisser séduire par de tels sectaires ? Ah ! Nous vous en conjurons, demandez-vous à vous-mêmes, pendant qu'il en est temps, un compte sévère des motifs qui vous ont déterminés à l'apostasie de votre Foi. Pesez les motifs qui vous ont décidés à faire ce pas funeste et à jamais regrettable. Voyez si c'est pour vivre d'une manière plus conforme à l’Esprit et aux maximes de l'Evangile, si c'est pour devenir plus chastes, plus tempérants, plus humbles, plus mortifiés, plus justes en un mot que vous avez échangé votre Religion contre le culte de Calvin, de Pierre Valdo ou de Henri VIII. Examinez si, en cédant à la séduction de ces émissaires, vous n'avez pas cherché au contraire la satisfaction de vos passions, si vous n'avez pas sacrifié votre conscience à des intérêts surement matériels, si vous n'avez point été ces déplorables victimes de l'orgueil et de ce funeste esprit d'indépendance qui est impatient de tout joug, soit en fait de société religieuse, soit même en fait de société politique. En renonçant à la Confession, en êtes-vous devenus plus éclairés et plus fidèles dans l'accomplissement de vos devoirs ? En recevant un morceau de pain à la place du Corps et du Sang de Jésus-Christ, en serez-vous plus forts et plus puissants contre les tentations de la chair, du monde et du démon ? En secouant le joug de l'abstinence, du jeûne et de la mortification, votre corps en deviendra-t-il plus soumis à la raison, réglé dans ses plus ressemblant à celui de Jésus-Christ dont vous êtes membres (I Cor 6, 15), plus digne d'être en même temps le temple vivant du Saint-Esprit ? (I Cor 6, 19) Examinez tout cela, et voyez s'il vous convient de rester dans une société qui vous laisse livrés à vous-mêmes pendant la vie, et dépourvus de tout secours surnaturel au moment de votre mort ».

Ainsi soit-il.


Mgr André Charvaz (1793-1870)

Mgr-Andre-Charvaz.jpg

Voir également de Mgr André Charvaz :
- La Prière de Mgr André Charvaz « Ô Marie, Dame de Secours et de Consolation, soyez notre Espérance et notre Consolation »
- La Prière pour la conversion des protestants de Mgr André Charvaz « Qu'avez-vous donc fait, ô vous, infortunés Catholiques qui avez eu le malheur de vous laisser séduire par de tels sectaires ? »

Autre Prière pour le retour des Protestants à l’Église Catholique Romaine « Ô Sainte Trinité, il n'appartient qu'à Vous de réunir au grand et véritable Corps des Chrétiens tous ceux qui Vous adorent et Vous invoquent » de Paul Pellisson-Fontanier (1624-1693), écrivain protestant de l'Académie Française qui se convertit au Catholicisme pour devenir Historiographe de Louis XIV et Abbé de Cluny.

Et la Lettre Apostolique à tous les protestants et autres non Catholiques « Nous les exhortons et les conjurons de se hâter de revenir à l'unique Bercail de Jésus-Christ, l’Église Catholique » donnée à Rome le 13 septembre 1868 en la 23ème année du Pontificat de Notre Saint Père Bienheureux Pie IX (1792-1878), Pape durant 32 ans qui a toujours considéré les libéraux catholiques comme les pires ennemis de l’Église, ceux qui la trahissent et la détruisent du dedans en se targuant d’en être les sauveurs et les régénérateurs.