Communion-Eucharistie-Calice.jpg

La Prière pour la Sainte Communion de Mgr A. Godeau « Ô mon Sauveur, en ce Banquet Vous donnez encore à tous votre Sang » :

« Si je me présente hardiment à Votre sainte Table, il ne faut pas, Seigneur, que Vous m'accusiez de témérité car je sais bien que je n'ai pas la robe nuptiale que ceux qui viennent à ce sacré Festin doivent apporter, et que mes ingratitudes passées me rendent indigne de participer à un honneur qui n'est réservé qu'à ceux qui Vous obéissent. Mais votre Bonté me donne la hardiesse que je prends. Je crois qu'après avoir reçu mes armes, et écouté les soupirs que la reconnaissance de mes péchés m'a tirés du cœur, Vous trouverez bon que je vienne chercher le remède qui me guérira parfaitement, et la dernière faveur qui m'assurera que j'ai fait ma paix avec Vous. Que votre Amour est extrême, ô mon Sauveur ! Vous ne Vous contentez pas d'avoir quitté le sein de votre Père, pour venir converser avec nous, d'avoir pris une nature sujette à tant de misères, d'avoir terminé une vie pleine de douleurs par une mort pleine d'ignominie ; Vous descendez encore tous les jours du Ciel, sans le quitter néanmoins ; et par une Présence particulière, Vous Vous plaisez à converser parmi les hommes que Vous avez tant aimés. Mais que dis-je ? C'est trop peu pour l'excès de votre Amour. En votre Mort Vous avez donné votre Sang pour tous : en ce Banquet, Vous le donnez encore à tous. Cependant Vous entrez dans notre cœur, Vous Vous y renfermez, Vous Vous y plaisez ; et par une union admirable, Vous demeurez en nous, et nous faîtes demeurer en Vous. Les Anges voient votre Humanité, nous La recevons dans nous-mêmes. Ils Vous adorent sur le Trône de vôtre Gloire, et les Prêtres Vous en font descendre tous les jours pour servir de nourriture à notre âme. Ô Pain mystique, en la force duquel nous pouvons marcher jusqu’en Oreb, c'est à dire, jusqu’au séjour de la céleste Jérusalem. Ô arbre qui nous donnés la vie pour ne la perdre jamais. Ô Source qui nous désaltère pour n'avoir plus de soif. Ô Edem spirituel, ô Arche de notre éternelle alliance, et Manne dont la douceur est incomparable, ô Froment des Elus, ô Vierge qui ne fais que des miracles, ô Asile inviolable, ô Banquet où tous sont admis, tous contentés et tous repus, non d'une viande commune, mais du pain des forts, du Fils de la droite de Dieu et de l'Humanité sainte de Jésus. Ô Table préparée pour me fortifier contre tous ceux qui me voudraient assaillir ; ô abrégé de Merveilles : enfin, ô Jésus qui nous conviez à ce Banquet, avec quelle assurance me pourrai-je présenter à Vous ? Mais pourquoi ne m'y présenterais-je pas hardiment, puisque Vous y appeliez tous ceux qui ont travaillés pour les soulager, tous les malades pour les guérir, tous les impurs pour les nettoyer. Je suis prêt de tomber sous le fardeau de mes péchés et en recevant votre Corps, j'espère d'en entre entièrement déchargé. Mes plaies sont incurables à tout autre remède qu'à celui-là, et mes yeux ne seront jamais éclaircis que par cet admirable collyre. Hâtez-Vous, mon Dieu, et ne tardez point ; donnez-moi la pureté que Vous m'obligez de garder ; recevez-moi comme un enfant prodigue, me donnant une robe neuve, et m'admettant à ce festin qui me dégoutera pour jamais de toutes les voluptés du siècle et me rendra victorieux des ennemis auxquels jusqu’ici je n'ai pu résister. »

Ainsi soit-il


Mgr Antoine Godeau (1605-1672) – « Méditations sur le Très-Saint Sacrement de l’Autel pour servir à toutes les heures du jour et de la nuit, aux Adorateurs perpétuels de ce Mystère » , p. 198-200, chez Théodore Muguet (1697)

Antoine-Godeau.jpg

Voir également de Mgr Antoine Godeau :
La Prière de Mgr Antoine Godeau « Seigneur, éclairez mon esprit dans mes entreprises »
La Prière d’Antoine Godeau « Seigneur, prête toujours l'oreille à ma juste prière »
Le Poème d’Antoine Godeau sur la Résurrection « Seigneur, Ton cercueil se change en un Berceau »
Le Poème d’Antoine Godeau sur la conversion de Saint Paul « D’un loup cruel, Tu en as fait un doux agneau »
La Prière d’Antoine Godeau lors de la Communion du Prêtre « Je ne suis pas digne, Seigneur, que Vous entrassiez dans mon cœur et que Vous me nourrissiez de Votre chair »
La Prière de Mgr Godeau avant de se confesser « Seigneur, j’ose Vous demander le pardon duquel je me confesse très indigne »
La Prière de Mgr Godeau à faire après la Confession « Seigneur, j'ai été guéri en Vous découvrant mon mal »
La Prière de Mgr Antoine Godeau après la Sainte Communion « Ô Jésus, Vous venez de Vous donner à moi pour demeurer en moi »
La Prière pour nos Prêtres de Monseigneur Antoine Godeau « Ô Jésus, que votre Peuple trouve en vos Prêtres le modèle parfait de la Vie Chrétienne »
La Prière pour la Sainte Communion de Mgr A. Godeau « Ô mon Sauveur, en ce Banquet Vous donnez encore à tous votre Sang »