Dieu.jpg

La Prière à Dieu pour bien prier de Mgr François de Fitz-James « Ô mon Dieu, apprenez-nous Vous-même à prier » :

« Ô mon Dieu, que Vous êtes riche en Miséricorde ! Nous avons tout perdu par le péché, et Vous voulez que tout nous soit rendu par la prière : Vous Vous engagez même par serment à nous exaucer toutes les fois que nous Vous prierons comme il faut. Votre Bonté infinie, Seigneur, pouvait-Elle jamais mettre les Dons de la Grâce et de la Gloire à un prix et plus facile et plus à la portée de tout le monde ? Pour être rassasié de la justice, il suffit d'en avoir une grande faim et une soif ardente : pour devenir riche des biens de la Grâce, il suffit de les désirer ardemment, et de Vous les demander par Jésus-Christ : que nous sommes donc coupables, si nous en sommes si dépourvus ! Si un prince puissant et plein de bonté s'offrait d'enrichir tous les pauvres de son royaume, combien seraient inexcusables ceux qui aimeraient mieux languir dans leur indigence que de s'adresser à ce prince ? C'est Vous-même, ô mon Dieu, qui êtes ce Roi Tout-Puissant : et que sommes-nous à Vos yeux sinon des pauvres et des misérables ? Quand nous nous présentons devant Vous à la prière, nous sommes comme à votre porte pour y demander quelque chose, et ce quelque chose n'est rien moins que Vous-même : et cependant nous aimons mieux périr d'inanition et d'épuisement auprès d'une Source intarissable de toutes sortes de biens, que de nous baisser pour y puiser. Ô étrange corruption du cœur de l'homme ! Depuis le péché, son aveuglement est si déplorable, que si votre Grâce ne le prévient, il ne sent ni sa misère extrême, ni ses besoins infinis. Semblable à cet évêque de l'Apocalypse (chapitre III, verset 17), il se dit à soi-même : Je suis riche, je suis comblé de biens, rien ne me manque ; et il ne comprend pas qu'il est malheureux, misérable, aveugle, nu et pauvre. Dissipez donc, ô mon Dieu, ces ténèbres épaisses qui nous dérobent la connaissance de nos propres misères : apprenez-nous Vous-même à prier, en nous faisant sentir notre indigence affreuse et le besoin infini que nous avons du secours de votre Grâce, et en détachant notre cœur de l'amour des choses présentes pour l'attirer et l'élever vers Vous, ô Source inépuisable de tout bien. Et comme la prière est une sorte d'affaire qui se traite plus par les désirs du cœur et les gémissements intérieurs, que par des paroles et des discours ; rendez-nous des hommes de désirs ; répandez sur nous l'Esprit de Grâce et de Prière, afin que toutes nos actions, animées de cet Esprit, soient à nos yeux une prière continuelle. Mais comme cet esprit de gémissement qui nous fait soupirer vers Vous, et qui fait la vraie prière, est en danger de s'affaiblir au milieu des occupations journalières, et par le poids de la concupiscence qui nous entraine sans cesse vers la terre ; qu'il est important de le ranimer et de l'exciter de plus en plus par le saint exercice de la prière, faites, Seigneur, que les prières que nous Vous adressons étant soutenues d'une foi vive, d'une humilité profonde, d'une attention sérieuse, montent jusqu'au trône de votre Majesté comme un encens d'agréable odeur : faites que ce divin exercice, qui est comme l'essai de ce que nous ferons un jour dans le Ciel, fasse toujours nos délices sur la terre ; afin qu'après avoir prié et gémi ici-bas comme des voyageurs, nous puissions éternellement nous réjouir comme citoyens dans le Séjour de la Gloire ».

Ainsi soit-il.


Mgr François de Fitz-James (1709-1764) – « Prière ou élévation à Dieu sur l'efficacité de la prière et sur le besoin que nous avons de l'Esprit de Dieu pour prier » pour le Quatrième Dimanche après Pâques dans la Collection intégrale et universelle des Orateurs sacrés de Jacques-Paul Migne, tomes 94 et 27, pages 1095-1097, à l’Imprimerie Catholique du petit-Montrouge, 1866


Voir également de Mgr François de Fitz-James :
- La Prière de Mgr François de Fitz-James « Ô divin Jésus, toute Puissance Vous a été donnée dans le Ciel et sur la terre »
- La Prière sur la Foi de Mgr François de Fitz-James « Grâces Vous soient rendues, ô Jésus, Lumière véritable »
- La Prière à Dieu pour bien prier de Mgr François de Fitz-James « Ô mon Dieu, apprenez-nous Vous-même à prier »