Communion-Elevation-du-Calice.jpg

La Prière de Mgr Césaire Mathieu « Ô mon Roi, que je ne regarde que Vous » :

« Ne permettez pas, ô mon Roi, que je porte sur des choses vaines et indécentes mes yeux qui ne doivent plus regarder que Vous, qui êtes la Pureté et la Beauté même. Détournez mes yeux, afin qu’ils ne regardent point la vanité (Ps. 118, 37). C'est avec beaucoup de raison que Vous avez dit aux fidèles de s'arracher l'œil qui leur serait un sujet de scandale ; c'est-à-dire de réprimer la cupidité des yeux et de les mortifier. Mais vos Prêtres, Seigneur, sont obligés d'accomplir ce Commandement avec bien plus de soin et de circonspection que les autres hommes, pour conserver le respect qu'ils doivent à la Présence de Votre sacrée Personne, qu'ils ont si souvent dans les mains et devant les yeux. Enfin l'âme et le corps d'un Prêtre ne doivent être employés à aucun usage profane ; parce qu'ils sont consacrés pour être le Tabernacle vivant où Jésus- Christ repose tous les jours dans le Saint Sacrement ».

Ainsi soit-il.


Mgr Césaire Mathieu (1796-1875) – « Devoirs du Sacerdoce ou traité de la dignité, de la perfection, des obligations, charges, offices et ministères du Prêtre Catholique », page 64, à la Bibliothèque Ecclésiastique, 1837

Mgr-Jacques-Marie-Adrien-Cesaire-Mathieu.jpg