Flagellation-J-C.jpg

La Prière du Père M. Scouarnec « Quand le fouet a déchiré l’homme-Dieu » :

1. Quand le fouet a déchiré l’homme-Dieu,
Quand on a frappé l’Amour innocent,
On attendait ce Jour-là que les pierres crient.
Mais les pierres se sont tues, la colère s’est perdue dans l’oubli, dans l’oubli.

2. Quand l’épine a couronné l’homme-Dieu,
Quand on a montré l’Amour enchaîné,
On attendait ce Jour-là que les pierres crient.
Mais les pierres se sont tues, la colère s’est perdue dans l’oubli, dans l’oubli.

3. Quand on a cloué au bois l’homme-Dieu,
Quand on a dressé l’Amour sur la Croix,
On attendait ce Jour-là que s’ouvre le Ciel.
Le Ciel n’a pas répondu, la prière s’est perdue dans la nuit, dans la nuit.

4. Quand on a percé au flanc l’homme-Dieu,
Quand on a jeté l’Amour au tombeau
On attendait ce Jour-là que s’ouvre le Ciel.
Le Ciel n’a pas répondu, la prière s’est perdue dans la nuit, dans la nuit.

Ainsi soit-il.


Père Michel Scouarnec (1934-….)

Michel-Scouarnec.jpg

Voir également du Père Michel Scouarnec :
L’Hymne de M. Scouarnec « Quand le fouet a déchiré l’homme-Dieu »
La Prière du P. Michel Scouarnec « Ouvre mes yeux, Seigneur, aux merveilles de ton Amour »