La Prière de Monseigneur Jacques-Bénigne Bossuet « Ô Jésus-Christ ! Vivez et régnez dans mon cœur » :

« Ô Jésus-Christ ! Ô Jésus-Christ ! Ô que le Seigneur est grand, que le Seigneur est aimable ! Ô mon amour, mon cher amour, vivez et régnez dans mon cœur. Jésus, mon Sauveur, Nom de miséricorde et de grâce, je m'unis à la sainte Prière du jardin, à Vos sueurs, à Votre agonie, à Votre accablante tristesse, aux ennuis auxquels Vous avez été livré, à la pesanteur de Vos immenses douleurs, à Votre délaissement, à Votre abandon, au spectacle qui Vous fit voir la justice de votre Père armé contre Vous, aux combats que Vous avez livrés aux démons et à la victoire que Vous avez remportée sur ces ennemis, à Votre anéantissement, aux profondeurs de Vos humiliations, qui font fléchir les genoux devant Vous à toute créature dans le Ciel, sur la terre et dans les enfers. En un mot, je m'unis à votre Croix et à tout ce que Vous choisissez pour crucifier l'homme. Je ressens, mon Sauveur, la vérité de cette parole : « J'ai eu faim, j'ai eu soif, j'ai été infirme » dans tous ceux que tous ces maux ont affligés. Otez-moi ce cœur de pierre. Que je sois compatissant comme Vous. Que je puisse dire avec Votre apôtre : « Qui est infirme sans que je le sois ? Qui est troublé et scandalisé sans qu'un feu intérieur me consume ? » « Que je me réjouisse - selon le précepte – avec ceux qui se réjouissent », ce qui est facile et agréable à la nature; mais « que je pleure - sincèrement - avec ceux qui pleurent ». Que je puisse dire avec Vous : « J'ai faim, j'ai soif ; je suis étranger, sans logement, je suis prisonnier, je suis malade », en ceux et avec tous ceux qui le sont. Que ma compassion ne soit pas vaine, et qu'elle me porte au secours ; que je les soulage efficacement comme cherchant moi-même à me soulager. Mais que je porte ma vue plus loin. Que je médite sans cesse que Vous avez transporté en Vous leurs infirmités, que Vous souffrez en eux tous, enfin que Vous avez dit et que Vous répéterez à Votre dernier jugement : « Toutes les fois que vous avez donné ce secours à un de mes frères », - et encore « des plus petits », afin que vous ne méprisiez aucune sorte de petitesse, - « vous me l'avez donné à moi-même ». A Vous la gloire, à Vous la louange, à Vous l'action de grâces de tous ceux qui souffrent, c'est-à-dire de tous les hommes. Amen. »

Monseigneur Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704)

Jacques-Benigne-Bossuet.jpg

Voir également de Monseigneur Jacques-Bénigne Bossuet :
La Prière Mariale de Monseigneur Jacques-Bénigne Bossuet « Nous vous saluons, ô Marie, Mère de Dieu, véritable Trésor de tout l'univers »
La Prière de Monseigneur Jacques-Bénigne Bossuet « Ô Jésus-Christ ! Vivez et régnez dans mon cœur »
La Prière de Mgr Bossuet « Ô Seigneur ! Vous êtes en moi plus que moi-même »
La Prière de Mgr Bossuet « Éternel, je me tais en Ta sainte Présence »
La Prière de Mgr Jacques-Bénigne Bossuet devant le Saint Sacrement « Si tu es seul, je serai Ta compagnie »
La Prière de Bossuet « Ô Mère de Miséricorde, donnez-nous de Vos mains le Fruit de Vos bénites entrailles »
La Prière de Bossuet « Ô Bienheureuse Marie, faites que nous aimions la Croix de Jésus »
La Prière de Bossuet « Ô Bienheureuse Marie, intercédez pour nous auprès du Maître miséricordieux »
La Prière de Bossuet « Ô Bienheureuse Marie, faites revivre Jésus-Christ en nous »
La Prière de Jacques-Bénigne Bossuet « Ô Vierge sainte, que nous soyons vraiment en Lui, par Lui et avec Lui »
La Prière de Mgr Jacques Bénigne Bossuet « Ô Vierge sainte, que nous devenions justes, miséricordieux, bons, charitables et saints comme Dieu »
La Prière de Mgr Bossuet « Ô Vierge sainte, donnez-moi la foi vraie qui fait les élus »
La Prière sur l’Espérance de Mgr Bossuet « Ô Vierge bénie, que l’Espérance soit toujours mon soutien dans toutes les peines de cette vie »