Dieu-Trinitaire.jpg

La Prière de Paul Claudel pour le Dimanche matin « En ce Septième Jour que Vous fîtes, Seigneur, quel est votre Repos, si ce n'est dans mon cœur ? » :

« Amen ! Au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ! Je suis prêt, c'est moi !
Mon Dieu, je suis ressuscité et je suis encore avec Toi !
Je dormais et j'étais couché ainsi qu'un mort dans la nuit.
Dieu dit : Que la lumière soit ! Et je me suis réveillé comme on pousse un cri !
J'ai surgi et je me suis réveillé, je suis debout et je commence avec le jour qui commence !
Mon père qui m'avez engendré avant l'Aurore, je me place dans Votre Présence.
Mon cœur est libre et ma bouche est nette, mon corps et mon esprit sont à jeun.
Je suis absous de tous mes péchés que j'ai confessés un par un.
L'anneau nuptial est à mon doigt et ma face est nettoyée.
Je suis comme un être innocent dans la Grâce que Vous m'avez octroyée.
Que Vous demander, qui ne pouvez me donner ce qui n'est pas à Vous !
Cette pièce d'or marquée du nom de César et cette Parole en qui je plaise à tous.
Mais je vais avoir le soleil même, j'ouvre les bras à votre Dimension.
Je regarde au plus haut du Ciel un point d'or comme au jour de votre Ascension.
J'accepte ce monde tel qu'il est et je n'ai rien à y changer.
Seigneur, donnez-moi seulement Vous-même et c'est assez.
Superposez aux Six jours le Septième que Vous Vous êtes réservé.
Ah, ce n'est point Samedi, c'est Dimanche, et le coup de la première Messe va sonner !
Lucifer brille tout seul au milieu de l'Orient désert et nouveau.
Le coq chante et Marie-Madeleine se hâte vers le Tombeau.
Diamant de l'air qui éclot ! Naissance du jour réel !
Vous arrivez à la fin, matin de mes noces éternelles !
Le temps est court et le soleil sera levé dans un moment.
C'est pourquoi, ce que nous avons à faire, faisons-le incessamment.
Comme le Prêtre grave et prompt qui se recueille et s'habille pour le Saint Sacrifice,
Armons-nous sans hâte ni délai pour cette part qui est de notre office.
Comme un homme qui vient d'être fait, comme une invention toute neuve et intacte,
Toute puissance en moi a son objet et toute prière est un acte.
Dieu qui êtes Un seul en Trois Personnes, Relation sur qui le Christ est en Croix,
Verbe en qui tout est Parole, ce que Vous dites, je Le crois.
Vous êtes la Parole donnée et clouée de clous de fer.
Le Titre en qui j'ai mis mon Espoir, je le fais de mes deux bras ouverts !
Je suis le doigt sur Votre plaie, je suis la main à Votre Cœur même.
Vous qui êtes le Tout-Puissant, Vous ne pouvez empêcher que je Vous aime.
Que le rite prompt s'accomplisse en qui je communique à Votre éternité.
Rien n'est trop court pour cet instant de Dieu en nous qui ne peut être divisé.
Gardons ce serment entre nous ! Scellez-moi de peur que je ne me dissipe.
Humanité de Dieu sur ma langue, consignez mon cœur et mon principe.
En ce Septième Jour que Vous fîtes, Seigneur, quel est votre Repos, si ce n'est dans mon cœur ? »

Ainsi soit-il.


Paul Claudel (1601-1680) – « Corona benignitatis anni Dei », pages 11-15, aux éditions de la nouvelle revue française, 1915

Paul-Claudel.jpg

Voir également de Paul Claudel :
- La Prière de Paul Claudel « Mon Dieu, il est dur de garder tout son cœur »
- La Prière de Paul Claudel « Seigneur, Vous nous êtes entièrement désirable »
- La Prière de Paul Claudel « Seigneur, je Vous remercie de m'avoir ainsi attaché ! »
- La Prière Mariale de Paul Claudel « Parce que Vous êtes Marie, Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée ! »
- La Prière de Paul Claudel sur la Nuit de Pâques « Entre le Samedi-Saint et Pâques, la nuit n’est pas faite pour dormir ! »
- La Prière de Paul Claudel « Ô Dieu caché dans la femme ! »
- La Prière de Paul Claudel « Joseph, obtenez-nous le silence ! »
- La Prière de Paul Claudel « Ô Seigneur, éclaire-moi que je n'aille pas comme un dort-debout à ma perte ! »
- La Prière de Paul Claudel « Ô mon Dieu, je suis devant Vous passionné, hagard, misérable »
- La Prière de Paul Claudel « Dieu, mon Dieu, pourquoi T’es-Tu mis à m’abandonner ? »
- Le Poème de Paul Claudel sur Saint Joseph « Quand les outils sont rangés à leur place et que le travail du jour est fini »
- La Prière de Paul Claudel à son Ange Gardien « Nulle route n'est si raide qu'un Ange ne nous précède »
- La Prière de Paul Claudel pour le Dimanche matin « En ce Septième Jour que Vous fîtes, Seigneur, quel est votre Repos, si ce n'est dans mon cœur ? »