Vierge-de-tendresse.jpg

La Prière de Pierre de Blois « Ô Marie, qui peut dire tes Louanges ? » :

« Ô Marie, qui peut dire tes Louanges, qui peut parler de ta Puissance ? Quoique les filles de Sion T'exaltent, que les reines Te louent, que l'assemblée des saints proclame Ta gloire, tous ces honneurs et toutes ces louanges, comparés à Ta félicité, sont comme une torche auprès du soleil, ou bien une goutte d'eau devant l'immense Océan. Dans nos misères et nos angoisses, Tu es aussi prompte que puissante à nous secourir. Tu es douce pour la bouche de ceux qui Te prient, douce dans les cœurs de ceux qui T'aiment, douce dans la mémoire de ceux qui T'invoquent. Tout sexe, tout âge, toute condition, toute tribu, toute langue, Te glorifient. Tu es la myrrhe choisie, la colonne de fumée aromatique, le bouquet de myrrhe de l'épouse, le pin qui étend sur nous ses rameaux de gloire et de salut. En tout et au-dessus de tout Tu es bénie et la plus bénie ; la plus belle, la plus gracieuse, la plus glorieuse Mère, la Mère de Celui qui donne la Grâce et la Gloire, 1’Honneur et la Vie éternelle, de Celui auquel tout Honneur et toute Gloire sont dus à jamais ».

Ainsi soit-il.


Pierre de Blois (vers 1130-1212)