La Prière de René Guy Cadou « Mon Dieu est-il possible de croire encore ? » :

« Derrière les murs et derrière la prison
Mon Dieu il y a peut-être des gens qui s’en vont

Parmi les rues tranquilles des gens tranquilles
Avec leur petite vie au bout d’une ficelle

Mon Dieu est-il possible de croire encore
Derrière ces murs à tout l’envers du décor

Je vis là je ne sais pas depuis combien d’années
Depuis le temps j’ai bien le droit de m’en aller

D’aller voir entre deux sanglots ce qui se passe
Dans la petite chambre à papier bleu qui est sûrement en face

Depuis le temps j’aurai fini par oublier
Pourquoi je suis un homme et pourquoi je suis né

Et je me traîne à quatre pattes dans ma cellule
Pour ne pas entendre au fond de moi cette bonté qui hurle

Et ce n’est pas ma faute si j’aime encore les enfants
Comme une pomme qui agace un peu les dents

Ô Vous ne soyez pas de l’autre côté des fenêtres
Approchez-vous de moi quand le gardien pénètre

Approchez-vous et parlez-moi comme un enfant
Qui parle seul à un enfant ».

Ainsi soit-il.


René Guy Cadou (1920-1951)

Rene-Guy-Cadou.jpg

Voir également du Poète René Guy Cadou :
Le Poème de Noël de René Guy Cadou « Tous les hôtels sont fermés à Bethléem »
Le Poème de Noël de René Guy Cadou « Douce étable de la terre »
Le Poème de Noël de René Guy Cadou « Les voici devant l’auberge »
La Prière de René Guy Cadou sur le prisonnier « Mon Dieu est-il possible de croire encore ? »