Vertu-Esperance.jpg

La Prière de M. l’Abbé Robert Guelluy « Sois béni, Père, d'éveiller en nous l'Espérance » :

Louange au Père
Il est vraiment bon de ne pas laisser nos cœurs s'endurcir,
Mais de Te les ouvrir, Père,
Dans la reconnaissance,
Et de les ouvrir à notre prochain,
En qui Tu ne cesses de nous être présent.
Il est bon qu'en Te louant
Nous nous laissions éduquer à l'espérance,
Qu'en étant contents de Toi
Nous osions nous fier davantage à nos semblables.

Sois béni, Père, d'éveiller en nous l'Espérance,
De la faire jaillir de nos repentirs.
Sois béni pour la joie de pouvoir compter sur Toi
Dans nos médiocrités et nos tiédeurs
Comme dans nos chutes.
Sois béni pour l'élan que Tu renouvelles en nous
Chaque jour,
Et pour l'amour de la vie que Tu veux voir en nos cœurs.
Sois loué de faire de nous un peuple de marcheurs,
De pèlerins nourris par la manne et l'eau du rocher.
Sois loué de nous avoir réunis
Pour cette route à laquelle Tu nous convies,
Et sois loué pour l'étape réconfortante
Qu'est chacune de nos Eucharisties.
Et le Vin de l'alliance définitive,
Avec un cœur de pauvre que ta Grâce comble,
Avec, dès lors,
Le courage de nous voir tels que nous sommes,
Sûrs que Tu nous aimes ainsi,
Et que Tu aimes tels qu'ils sont
Ceux avec qui Tu nous demandes de vivre,
Toi qui ne désespères jamais de nous,
Ni d'aucun de nos frères.

En nous souvenant de nos frères
Nous Te prions,
En communion avec Marie, modèle d'espérance.
Avec tes Apôtres qui, grâce à ta Patience,
Ont fini par Te faire confiance si profondément ;
Avec les Martyrs et les Saints qui ont gardé la force
De savoir qu'en toute épreuve Tu serais là.
Nous Te prions pour ton Église
Et surtout pour ses Pasteurs,
Nous Te prions pour nos défunts,
Pour ceux des nôtres qui ont besoin de réconfort,
Pour ceux que menace le découragement,
Ici-même, peut-être,
Au milieu de notre assemblée,
Et ceux que guette la présomption.
Nous nous fions à Toi,
En donnant la main à nos frères.

Avec le Fils unique
Nous nous souvenons,
Et parce que nous nous souvenons, nous espérons ;
Nous espérons voir le Visage transfiguré
De Celui qui est mort pour nous,
Qui vit en nous d'une vie nouvelle :
Celle où nous goûtons déjà combien Tu es bon,
Toi, notre Père ;
Celle où nous avons déjà triomphé de la faute et de la mort
Par la foi en ton Amour,
Plus fort que tout péché
Et que toute mort.

Dans l’unité du Saint-Esprit
Pour mieux nous souvenir
Et pour espérer un peu plus en vérité,
Pour enchanter nos mémoires
De tout ce que fut Jésus de Nazareth,
Et nous convertir ainsi à sa Douceur et à son Humilité,
Pour être plus accueillants à sa Présence,
À toute présence,
Et être ainsi davantage vraiment vivants ;
Pour ne pas sentir la fatigue,
Et ne pas voir faiblir notre pouvoir de faire confiance,
Qui est ce que Tu as mis de plus personnel
En nos vies d'hommes,
Nous voulons Te demander, avec force et patience,
D'être remplis de ton Esprit,
De recevoir toujours le Pain de vie.

Conclusion
Accorde-nous, Père très Bon,
D'abandonner avec gratitude le passé à ta Miséricorde,
De marcher vers l'avenir avec l'espérance du pèlerin
Sûr de Te rencontrer,
Et de vivre ainsi, dans la charité, le moment présent,
C'est-à-dire celui de ta Présence,
Fidèle indéfectiblement ».

Ainsi soit-il.


Chanoine Robert Guelluy (1913-2001) – « Présence de Dieu », Vivre et croire (1971)


Voir également de Monsieur le Chanoine Robert Guelluy :
La Prière du Chanoine Guelluy « Quand j'offre ma souffrance à Dieu »
La Prière de l’Abbé Guelluy « Seigneur, nous Te prions pour tous ceux que Tu as marqués du Signe des croyants »
La Prière de l’Abbé Robert Guelluy pour accomplir sa tâche ordinaire et quotidienne « Aimer Dieu concrètement, c'est aimer ce qu’Il nous donne à aimer »
La Prière de M. l’Abbé Robert Guelluy « Sois béni, Père, d'éveiller en nous l'Espérance »