La Prière de Frère Alphonse Rodriguez « Mon Seigneur et mon Dieu, je Vous offre mon âme et mon corps avec tout mon cœur » :

« Puisque Vous avez tant fait pour moi, ô mon Dieu ! Que ferai-je, moi, pauvre mendiant et abîme de néant pour Vous, afin de répondre par quelques services à tant de bienfaits ? Oui, si j'avais mille vies et que je les donnasse toutes pour Vous témoigner ma reconnaissance, ce serait peu ; si je Vous servais et Vous aimais comme toutes les créatures ensemble, ce serait peu encore ; car ma dette et mes obligations envers Vous, ô mon Dieu, sont mesurées par le Don de tout Vous-même par Amour pour moi sur une Croix, pour y mourir dans les tourments. C'est pourquoi, mon Seigneur et mon Dieu, tout pauvre et néant que je sois, je m'offre à Vous en action de grâces, avec tout l'amour dont je suis capable : car je ne puis Vous offrir quelque chose qui Vous plaise davantage. Ainsi donc, mon Seigneur, je m'offre à Vous ; c'est-à-dire, je Vous offre mon âme et mon corps avec tout mon cœur, en action de grâces pour les nombreux et immenses Bienfaits, pour toutes les Faveurs, que j'ai reçus de Votre divine Majesté, moi Votre indigne créature. Si je possédais l'amour de tous les Bienheureux pour Vous, je l'emploierais uniquement à Vous aimer ; et si j'avais les forces de toutes les créatures du ciel et de la terre, je les emploierais à Vous servir et à Vous rendre ce que je Vous dois ; et malgré cela je m'appellerais un serviteur inutile ; enfin si j'avais toutes les vies des hommes qui sont nés, je Vous les offrirais toutes ; mais puisque je n'en ai qu'une, je Vous l'offre, avec ces ardents désirs de mon cœur, à Vous, mon doux Jésus, qui vivez et régnez avec le Père et le Saint-Esprit dans les siècles des siècles ».

Ainsi soit-il.


Saint Alphonse Rodriguez (1531-1617)

Alphonse-Rodriguez.jpg

Voir également de Saint Alphonse Rodriguez :
La Prière de Frère Alphonse Rodriguez « Mon Seigneur et mon Dieu, je Vous offre mon âme et mon corps avec tout mon cœur »
La Prière du Saint Frère Alphonse Rodriguez « Ô doux Jésus, Vous êtes venu nous enseigner le jeu d'amour entre Dieu et l'âme bien-aimée »