La Prière de Saint Cyrille de Jérusalem « Débarrasse-toi de toute préoccupation humaine car tu joues ton âme » :

« Débarrasse-toi de toute préoccupation humaine car tu joues ton âme. Tu laisses entièrement de côté ce qui est du monde ; ce que tu laisses de côté est petit, grands au contraire sont les Dons du Seigneur. Quitte le présent et crois en l'avenir. De tant d'années tu as parcouru la carrière sans arrêter tes vains travaux d'ici-bas, et tu ne peux t'arrêter quarante jours pour t'occuper de ta propre fin ? « Arrêtez-vous et sachez que moi, je suis Dieu », dit l'Écriture (Ps 45, 11). Renonce au flux de paroles inutiles ; ne médis pas ; n'écoute pas non plus volontiers le médisant, mais sois plutôt prêt à prier. Montre dans l'ascèse la vitalité de ton cœur. Purifie ce réceptacle pour recevoir une grâce plus abondante. Car la rémission des péchés est également donnée à tous, mais la participation à l'Esprit Saint est accordée selon la mesure de la foi de chacun. Si tu te donnes peu de mal, tu recueilles peu ; si tu travailles beaucoup, important sera ton salaire. Tu cours pour toi-même ; veille à ton intérêt. Amen. »


Saint Cyrille de Jérusalem (315-387)

Cyrille-de-Jerusalem.jpg


Saint Cyrille de Jérusalem reçoit l'onction sacerdotale vers l'an 345 à Jérusalem. Dès lors, il voue sa vie à la conversion des païens et à la formation des catéchumènes. L’éloquence de ses sermons attire de nombreux fidèles, qui viennent parfois de très loin pour l’écouter. Devenu évêque de Jérusalem, Cyrille n’hésite pas à prendre la défense de Saint Athanase et du Dogme catholique contre les hérétiques. Cela lui vaut d'être exilé à trois reprises, mais il est trois fois rétabli sur son siège, ce qui montre sa fermeté pastorale. Plusieurs miracles l'aident dans son apostolat : En l'an 351, une Croix immense apparaît dans le ciel, se dressant du Calvaire au Mont des Oliviers à la vue de tous les habitants de Jérusalem. Devant ce prodige, un grand nombre de païens se convertissent. Dix ans plus tard, l'empereur Julien l'Apostat veut faire mentir la prophétie évangélique qui annonce la destruction du temple. Pour cela, il entreprend de le rebâtir, mais Cyrille lui prédit les Châtiments de Dieu. Ceux-ci ne se font pas attendre : dès le début du chantier, des tourbillons de flammes sortent de terre et dévorent les ouvriers. Cyrille meurt en 387. Il est proclamé Docteur de l'Église en 1883 par le Pape Léon XIII.


Voir également de Saint Cyrille de Jérusalem :
La « Catéchèse de Benoît XVI » sur Saint Cyrille de Jérusalem
La « Prière Eucharistique » de Saint Cyrille de Jérusalem
La Prière de Saint Cyrille de Jérusalem pour le Carême « Débarrasse-toi de toute préoccupation humaine car tu joues ton âme »
La Prière sur le « Signe de Croix » de Saint Cyrille de Jérusalem