La Prière de Saint Grégoire de Nazianze « Ô Toi l'au-delà de tout, comment T'appeler d'un autre nom ? » :

« Ô Toi l'au-delà de tout, comment t'appeler d'un autre nom ? Quelle hymne peut te chanter ? Aucun mot ne t'exprime. Quel esprit te saisir ? Nulle intelligence ne te conçoit. Seul, tu es ineffable ; tout ce qui se dit est sorti de toi. Seul, tu es inconnaissable ; tout ce qui se pense est sorti de toi. Tous les êtres te célèbrent, ceux qui parlent et ceux qui sont muets. Tous les êtres te rendent hommage, ceux qui pensent comme ceux qui ne pensent pas. L'universel désir, le gémissement de tous aspire vers toi. Tout ce qui existe te prie et vers toi tout être qui sait lire ton univers fait monter un hymne de silence. Tout ce qui demeure, demeure en toi seul. Le mouvement de l'univers déferle en toi. De tous les êtres tu es la fin, tu es unique. Tu es chacun et tu n'es aucun. Tu n'es pas un être seul, tu n'es pas l'ensemble : Tu as tous les noms, comment t'appellerai-je ? Toi le seul qu'on ne peut nommer ; quel esprit céleste pourra pénétrer les nuées qui voilent le ciel lui-même ? Aie pitié, ô Toi, l'au-delà de tout ; comment t'appeler d'un autre nom ? Amen. »

Saint Grégoire de Nazianze (329-390)


Autre traduction de la Prière de Saint Grégoire de Naziance « Ô Toi l'au-delà de tout, comment T'appeler d'un autre nom ? » :

« Ô Toi qui es au-delà de tout, peut-on Te désigner autrement ? Quelle parole peut Te chanter, Toi qu’aucun vocable ne saurait désigner nommément ? Comment l’esprit Te verrait-il, ô Toi qui ne peux être perçu par aucun esprit intelligent ? Tu es seul innommable, Toi qui as créé tout ce que la parole saisit. Tu es seul inconnaissable, Toi qui as créé tout ce que la connaissance saisit. Toutes choses parlantes ou non parlantes disent Ta gloire, les désirs de tous, les songes de tous gravitent autour de Toi et les prières de tous sont autour de Toi. Tout l’univers qui a l’intelligence de ton Être Te chante un hymne de silence. Sois-nous propice, ô Toi qu’on ne peut désigner autrement et qui es au-delà de tout ! Amen. »

Saint Grégoire de Nazianze (329-390)

Gregoire-de-Nazianze.jpg

Voir également sur Saint Grégoire de Nazianze :
La « Catéchèse de Benoît XVI du mercredi 8 août 2007 » sur Saint Grégoire de Nazianze
La « Catéchèse de Benoît XVI du mercredi 22 août 2007 » sur Saint Grégoire de Nazianze
La Prière à « L'Au-delà de Tout » de Saint Grégoire de Nazianze à Dieu le Père
La « Prière Trinitaire » de Saint Grégoire de Nazianze
La Prière contre l’orgueil « J’ai été déçu, ô mon Christ, pour avoir trop présumé » de Saint Grégoire de Nazianze
La Prière de Saint Grégoire de Nazianze « Reçois-moi, ô mon Sauveur ! Mais ma purification est si incomplète ! » à l’aube de la mort
La Prière du Matin de Saint Grégoire de Nazianze « Voici l’aurore, voici mes mains, Ô mon Dieu, je Te les donne »
La Prière du Soir de Saint Grégoire de Nazianze « Nous Te bénissons, triple Lumière » à la Sainte Trinité
La Prière des Béatitudes de Saint Grégoire de Nazianze « Heureux celui qui mène une vie solitaire »
La Prière Martyrs de Saint Grégoire de Nazianze « Prêtres, mères, enfants, imitons ces grands exemples »
La Prière de Saint Grégoire de Nazianze à Saint Athanase « Ô tête chère et sacrée, illustre et vénérable évêque »
La Prière de Saint Grégoire de Nazianze contre le malin « Tu es venu, malfaiteur : je reconnais tes pensées »
La Prière de Saint Grégoire de Nazianze « Seigneur, continue à me donner pour que je puisse partager »
L’Hymne du Soir de Saint Grégoire de Nazianze « Ô Dieu, que mon sommeil soit toujours habité de Ta présence »