La Prière de Saint Ildefonse de Tolède « Vierge Mère de Dieu, fais-moi aimer la gloire de Ta vertu » :

« Je viens à Toi, seule Vierge Mère de Dieu, je me prosterne devant Toi, seule à avoir coopéré à l’incarnation de mon Dieu ; je m’humilie devant Toi, qui T’es seule trouvée la Mère de mon Seigneur ; je T’en prie, Toi qui seule T’es trouvée la servante de ton Fils : ordonne que je sois purifié de l’iniquité de mes œuvres, fais-moi aimer la gloire de Ta vertu, révèle-moi « l’abondance de la douceur » de Ton Fils, donne-moi d’exprimer et de défendre la vraie foi concernant ton Fils ; accorde-moi aussi d’adhérer à Dieu et à Toi, de servir ton Fils et Toi-même, d’être soumis à ton Seigneur et à Toi ; à Lui comme à mon Créateur, à Toi comme à la Mère de mon Créateur ; à Lui, comme au Seigneur des puissances angéliques, à Toi comme à la servante du Seigneur de l’univers ; à Lui comme à Dieu, à Toi comme à la Mère de Dieu ; à Lui comme à mon Rédempteur, à Toi, comme à l’aide de ma rédemption. Car ce qu’il a réalisé pour me racheter, c’est en toute vérité de Ta personne qu’il l’a formé. Pour se faire mon Rédempteur, Il est devenu ton Fils. Pour se faire le prix de mon rachat, il s’est incarné dans Ta chair. Le corps dans lequel Il a guéri nos blessures Il l’a tiré de Ta chair pour qu’il pût être blessé ; ce corps dans lequel Il devait détruire ma mort, Il l’a pris, mortel, de Ton corps mortel ; ce corps dans lequel Il devait anéantir mes péchés, et qu’il a tiré de Toi, Il l’a reçu sans péché ; ma nature, qu’il a placée en Lui, qui me précède dans son Royaume, dans la gloire du trône de son Père au-dessus des anges, Il l’a assumée, dans son humilité, de Ton corps véritable. Si je suis ton serviteur, c’est que mon Seigneur est ton Fils. Si tu es ma Dame, c’est que Tu es la servante de mon Seigneur. Si je suis le serviteur de la Servante de mon Seigneur, c’est que Toi, ma Dame, Tu es devenue la Mère de ton Seigneur. Et si je me suis fait ton serviteur, c’est que Tu es devenue la Mère de mon Créateur. Je Te prie, je Te prie, ô Vierge sainte : que l’Esprit m’obtienne de posséder Jésus, cet Esprit qui t’obtint d’enfanter Jésus. Que l’Esprit donne à mon âme de recevoir Jésus, cet Esprit qui Te donne de concevoir en Ta chair ce même Jésus. Que l’Esprit me fasse connaître Jésus, cet Esprit qui Te fit connaître ce que c’est que de posséder, d’enfanter Jésus. Que l’Esprit m’accorde de proclamer humblement les grandeurs de Jésus, cet Esprit en qui Tu te déclares servante du Seigneur, et Tu désires qu’il te soit fait selon la parole de l’ange. Que l’Esprit m’enseigne l’amour de Jésus, cet Esprit qui Te donne de l’adorer comme ton Seigneur, et de le regarder comme ton Fils. Et puissé-je avoir réellement, pour ce Jésus, le même respect filial que celui qu’il a eu pour ses parents, bien qu’il fut réellement Dieu. Amen. »

Saint Ildefonse de Tolède (606-667)

Ildefonse-de-Tolede.jpg

Voir également de Saint Ildefonse de Tolède :
La Prière de Saint Ildefonse de Tolède « Vierge Mère de Dieu, fais-moi aimer la Gloire de Ta vertu »
La Prière de Saint Ildefonse « Ô Bienheureuse Mère de mon Sauveur, que je Vous aime tant que je pourrai Vous aimer »