Creche-Nativite-Noel.jpg

La Prière de Saint Joseph l'Hymnographe « Ô Vierge Très Sainte, Tu es demeurée chaste après l’Enfantement » :

« Pour réunir le monde inférieur au Monde supérieur et céleste, le seul Dieu de toutes choses est entré au sein de la Vierge, ayant apparu avec une chair semblable à la nôtre et détruit le mur de séparation, Il lui a substitué la paix entre Dieu et l’homme, et a donné la Vie et la divine Rédemption. Vierge Très Sainte, Tu es demeurée chaste après l’Enfantement ; car Tu nous as produit le Dieu Verbe devenu semblable à nous, mais sans péché. Guéris les plaies de mon cœur, ô jeune Mère ! Dirige les mouvements de mon âme dans la voie de la rectitude et du bonheur ; que je fasse, ô Vierge, la Volonté de Dieu. Salut, Mère unique de Celui qui a daigné adopter notre chair ! Salut, Toi qui relevas le monde tombé, ô Immaculée ! Salut, Toi qui dissipes les ennuis ! Salut, Toi qui sauves les fidèles ! Salut, Trône sublime de Dieu ! Les Prophètes aux divines paroles, repassant dans leur esprit la profondeur de ton Mystère, ô Vierge, l’annoncèrent aux siècles futurs par la Lumière du divin Esprit. Nous, qui avons le bonheur de voir accomplis leurs oracles, nous croyons. Ô jeune Vierge plus admirable que tous les miracles, Tu as enfanté Celui qui est avant tous les siècles, qui s’est rendu semblable à nous par Sa grande Miséricorde, afin de sauver ceux qui chantent : « Bénis es-Tu, Dieu de nos pères ». Les générations humaines répétant les paroles, T’appellent Bienheureuse, Mère fortunée ! Elles chantent avec douceur : « Créatures du Seigneur, bénissez-Le ! » Ô Vierge ! Amie des bons, rends pure mon âme dépravée par la malice du péché ; car c’est Toi qui as enfanté le Dieu bon, et le Seigneur. Les Chérubins sont saisis d’étonnement, toute la nature céleste est émue de respect. Le Fils que Tu enfantes d’une manière incompréhensible, Ô Immaculée ! Il est devenu semblable à nous par Son ineffable Miséricorde ; Il a été baptisé selon la chair, et nous célébrons tous aujourd’hui avec transport Sa divine Epiphanie ».

Ainsi soit-il.


Saint Joseph l'Hymnographe (816-886)

Joseph-l-Hymnographe.jpg