Communion-au-Christ.jpg

La Prière de Frère Pascal Baylon « Ô Seigneur, je Vous demande humblement de bien vouloir adoucir la dureté de mon cœur » :

« Seigneur mon Dieu, Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, qui au jour de Votre sainte Cène, par l'infinie charité avec laquelle Vous nous avez toujours aimés, avez institué et ordonné le saint Sacrement de Votre précieux Corps et de votre Sang très Pur en mémoire de Votre très douloureuse Passion, et avez donné à manger à Vos saints Apôtres votre Chair sacrée et à boire Votre précieux Sang ; je Vous supplie, Seigneur, et Vous demande humblement de vouloir bien adoucir la dureté de mon cœur et me donner des larmes de componction, avec lesquelles je lave de ses péchés mon âme pécheresse ; car j'ai péché jusqu'à aujourd'hui de beaucoup de manières, c'est-à-dire par pensées, par paroles, par regards et par actions. C'est ma faute, Seigneur, ma grande faute ; mais vraiment je confesse et fermement je crois en-Vous, Seigneur, Vous pouvez me pardonner tous mes péchés par Votre infinie Bonté et Miséricorde. Donc, mon doux Seigneur, pardonnez-les moi tous, parce que de tous je me repens, et j'ai le ferme propos dorénavant de me garder de pécher. Ô mon très compatissant Seigneur, donnez à Votre serviteur une telle dévotion qu'il Vous reçoive dans votre Grâce. Vous avez dit, Seigneur, de votre Bouche : « Je suis le Pain vivant descendu du Ciel : si quelqu'un mange de ce Pain, il vivra éternellement ». Ô Pain très doux, guérissez le palais de mon cœur, pour qu'il sente la suavité de votre Amour ; guérissez-le de tout mal, pour qu'il ne sente d'autre douceur que la Vôtre. Ô Pain sanctifié, qui avez en Vous tout délice et toute saveur, qui nous réconfortez toujours et qui jamais ne nous faites défaut ! Que mon cœur Vous mange donc et que les entrailles de mon âme soient remplies de Votre délectable Douceur et de Votre douce Saveur. Ô Pain très saint ! Ô Pain de vie ! Ô Pain très pur qui êtes descendu du Ciel et qui donnez la vie au monde entier ! Venez Seigneur, venez à mon cœur ; que mon âme sente la douceur de Votre bienheureuse Présence ! Éloignez de moi tous mes ennemis, qui ne cessent de me guetter. Qu'ils fuient hors de la Présence de votre Pouvoir infini, pour que, bien gardé par Vous au dehors et au dedans, j'aille par la voie droite à l'éternel Royaume, où sans cesse je contemplerai votre Essence face à Face et serai éternellement content avec Vous ».

Ainsi soit-il.


Saint Pascal Baylon (1540-1592)

Pascal-Baylon.jpg

Voir également de Saint Pascal Baylon :
La Prière de Frère Pascal Baylon « Ô Seigneur, je Vous demande humblement de bien vouloir adoucir la dureté de mon cœur »
La Prière de St Pascal Baylon « Je Vous rends grâce, Père céleste, de m'avoir donné votre Fils sacré »