Lavement-des-pieds-Jeudi-Saint.jpg

La Prière de Saint Pierre d’Alcantara sur le lavement des pieds du Jeudi Saint « Ô doux Jésus, pourquoi votre Majesté s'abaisse-t-Elle à un tel point ? » :

« Considère, ô mon âme, dans cette Cène la ravissante douceur, l'ineffable bonté de ton Jésus ; vois l'inestimable Exemple d'humilité qu'Il te donne, en se levant de table et en lavant les pieds à Ses disciples. Ô bon Jésus, que faites-Vous ? Ô doux Jésus, pourquoi votre Majesté s'abaisse-t-Elle à un tel point ! Ô mon âme, qu'aurais-tu senti si tu avais vu ton Dieu à genoux devant les pieds des hommes, surtout devant les pieds de Judas ? Cruel, comment ton cœur ne s'amollit-il pas en présence d'une si grande humilité ? Comment tes entrailles ne se brisent-elles pas en présence d'une si touchante mansuétude ? Est-il possible que tu aies résolu de vendre ce très doux agneau ? Est-il possible que la componction ne pénètre pas ton âme à la vue de cet Exemple ? Ô blanches et belles Mains, comment pouvez-Vous toucher des pieds si souillés et si abominables ? Ô très pures Mains, comment ne reculez-vous pas d'horreur en lavant ces pieds dégoûtants de la boue du crime, et qui ont couru les chemins de la trahison pour trafiquer de votre Sang ? Ô Apôtres bienheureux, comment ne tremblez-vous pas en voyant cet excès d'humilité ? Pierre, que fais-tu ? Consentiras-tu par hasard que le Seigneur de la Majesté te lave les pieds ? Saisi d'étonnement et comme hors de lui-même, dès qu'il a vu le Seigneur à genoux devant lui, il commence à lui dire : « Eh ! Quoi, Seigneur, c'est Vous qui me lavez les pieds ? N'êtes-Vous pas le Fils du Dieu vivant ? N'êtes-Vous pas le Créateur du monde ? N'êtes-Vous pas la Beauté du ciel ? Le Paradis des anges ? Le Salut des hommes ? La Splendeur de la Gloire du Père ? La Fontaine de la Sagesse de Dieu, dans les hauteurs du Ciel ? Et c'est Vous qui voulez me laver les pieds ! Vous, Seigneur de tant de Majesté et de Gloire, Vous voulez me rendre un office si humiliant et si bas ! »

Ainsi soit-il.


Saint Pierre d’Alcantara (1499-1562) – « Traité de l'Oraison et de la Méditation » traduit par M. l’Abbé Marcel Bouix, édition Périsse frères et R. Ruffet, 1862.

Pierre-d-Alcantara.jpg

Voir également de Saint Pierre d’Alcantara :
- La Prière de Saint Pierre d’Alcantara « Ô Seigneur, donnez-moi des yeux qui sachent Vous regarder »
- La Prière de St Pierre d’Alcantara « Accordez-moi, Seigneur, la Grâce de Vous aimer »
- La Prière de Pierre d’Alcantara « Ô mon Dieu, faites mourir en moi tout ce qui Vous déplaît »
- La Prière de Saint Pierre Garavito d’Alcantara « Ô Très bienfaisante Trinité, enseignez-moi, dirigez-moi et aidez-moi en toutes choses »
- La Prière de Saint Pierre d’Alcantara sur le coup de lance dans le Cœur de Jésus « Je Te salue, Plaie du précieux Côté, qui T'imprimes dans les cœurs dévots »
- La Prière de Saint Pierre d’Alcantara sur le Jugement Dernier « Que se passera-t-il dans l'âme de chacun des méchants, quand Dieu entrera avec lui dans cet Examen »
- La Prière de Saint Pierre d’Alcantara sur le lavement des pieds du Jeudi Saint « Ô doux Jésus, pourquoi votre Majesté s'abaisse-t-Elle à un tel point ? »