Polycarpe-de-Smyrne.jpg

On ne le cloua pas, mais on l'attacha. Les mains derrière le dos et attaché, il paraissait comme un bélier de choix pris dans un grand troupeau pour le sacrifice, un holocauste agréable préparé pour Dieu. Levant les yeux au ciel, Saint Polycarpe de Smyrne dit cette Prière :


La Prière de Saint Polycarpe de Smyrne « Seigneur, Dieu tout-puissant, je Te bénis ! » :

« Seigneur, Dieu tout-puissant, Père de ton enfant bien-aimé, Jésus-Christ, par qui nous avons reçu la connaissance de ton Nom, Dieu des anges, des puissances, de toute la création et de toute la race des justes qui vivent en Ta présence : Je Te bénis pour m'avoir jugé digne de ce jour et de cette heure, de prendre part au nombre de tes Martyrs, au calice de ton Christ, pour la résurrection de la vie éternelle de l'âme et du corps, dans l'incorruptibilité de l'Esprit-Saint. Avec Eux, puissé-je être admis aujourd'hui en Ta présence comme un sacrifice gras et agréable, comme Tu l'avais préparé et manifesté d'avance, comme Tu l'as réalisé, Dieu sans mensonge et véritable. Et c'est pourquoi pour toutes choses je Te loue, je Te bénis, je Te glorifie, par le grand Prêtre éternel et céleste Jésus-Christ, ton enfant bien-aimé, par qui soit la gloire à Toi avec Lui et l'Esprit-Saint maintenant et dans les siècles à venir. Amen. »

Saint Polycarpe de Smyrne (69-167)


Quand Saint Polycarpe de Smyrne eut fait monter cet « Amen » et achevé sa Prière, les hommes du feu allumèrent le feu. Une grande flamme brilla, et nous vîmes une merveille... Saint Polycarpe de Smyrne était au milieu, non comme une chair qui brûle mais comme un pain qui cuit, ou comme de l'or ou de l'argent brillant dans la fournaise. Et nous sentions un parfum pareil à une bouffée d'encens ou à quelque autre précieux aromate.


Saint Polycarpe de Smyrne, priez pour nous !


Voir également de Saint Polycarpe de Smyrne :
La Prière de Saint Polycarpe de Smyrne « Que Dieu vous fasse croître dans la foi et la vérité »
La Prière de Saint Polycarpe de Smyrne « Seigneur, Dieu tout-puissant, je Te bénis ! »