La Prière de Thomas More « Imploration du Secours divin contre la tentation, avec une insultation aux démons, dictée par l’espérance et la confiance en Dieu » :

Psaume 3 : « Seigneur, pourquoi le nombre de ceux qui me persécutent s’est-il si fort augmenté ? Une multitude d’ennemis s’élèvent contre moi. Plusieurs disent à mon âme : « Elle n’a point de salut à espérer de son Dieu ». Mais Toi, Seigneur, Tu es mon protecteur et ma gloire ; et Tu élèves ma tête. Je me suis endormi et j’ai été assoupi ; et ensuite je me suis levé, parce que le Seigneur m’a pris en sa Protection. Je ne craindrai pas ces milliers de peuples qui m’environnent : lève-Toi, Seigneur, sauve-moi mon Dieu ».

Psaume 5 : « Conduis-moi, Seigneur, dans la voie de ta Justice : rends droite ma voie devant Tes yeux à cause de mes ennemis. Car la vérité n’est point dans leur bouche : leur cœur est rempli de vanité. Fais-les déchoir de leurs pensées : repousse-les à cause de la multitude de leurs impiétés, parce qu’ils T’ont irrité, Seigneur. Mais que tous ceux qui mettent en Toi, leur espérance se réjouissent ; ils seront éternellement remplis de joie ; et Tu habiteras en eux ».

Psaume 7 : « Seigneur Tu nous as couverts de ton Amour, comme d’un bouclier. Seigneur, mon Dieu, c’est en Toi que j’ai espéré : sauve-moi de tous ceux qui me persécutent. De peur qu’enfin il ne ravisse mon âme comme un lion, lorsqu’il n’y a personne qui me tire d’entre ses mains et qui me sauve. Lève-Toi, Seigneur, dans ta Colère ; et fais éclater ta Grandeur au milieu de Tes ennemis. Que l’ennemi poursuive mon âme et s’en rende maître, qu’il me foule aux pieds sur la terre en m’ôtant la vie ; et qu’il réduise toute ma gloire en poussière. Il a déjà tendu son arc et le tient tout prêt. Et il y a préparé des instruments de mort : il a rendu ses flèches brûlantes. L’ennemi a travaillé à commettre l’injustice ; il a conçu la douleur et a enfanté l’iniquité. Il a ouvert une fosse et l’a creusée ; et il est tombé dans la même fosse qu’il avait faite. La douleur qu’il a voulu me causer retournera sur lui-même ; et son injustice tombera sur sa tête. Je rendrai Gloire au Seigneur, à cause de sa Justice ; et je chanterai des cantiques au nom du Seigneur très haut ».

Psaume 4 : « Mais pour moi je dormirai en paix, et je jouirai d’un parfait repos. Parce que Tu m’as, Seigneur, affermi d’une manière toute particulière dans l’espérance ».

Psaume 9 : « Aie pitié de moi, Seigneur, vois l’état d’humiliation où mes ennemis m’ont réduit. Que ceux-là espèrent en Toi, qui connaissent Ton saint Nom ; parce que Tu n’as point abandonné, Seigneur, ceux qui Te cherchent. Le Seigneur est devenu le Refuge du pauvre, et il vient à son secours lorsqu’il en a besoin, et qu’il est dans l’affliction. Pourquoi, Seigneur, T’es-Tu retiré loin de moi, et dédaignes-Tu de me regarder dans le temps de mon besoin et de mon affliction. Car le pauvre ne sera pas en oubli pour jamais : la patience des pauvres ne sera pas frustrée pour toujours. Lève-Toi, Seigneur mon Dieu ; élève ta Main puissante ; et n’oublie pas les pauvres. C’est à Toi que le soin du pauvre a été laissé ; Tu seras le Protecteur de l’orphelin. Le Seigneur a exaucé le désir des pauvres : ton Oreille, ô mon Dieu, a entendu la préparation de leur cœur ».

Psaume 10 : « Le Seigneur habite dans son Saint temple ; le Trône du Seigneur est dans le Ciel. Ses Yeux sont attentifs à regarder le pauvre : ses Paupières interrogent les enfants des hommes ».

Psaume 11 : « Je me lèverai maintenant, dit le Seigneur, à cause de la misère de ceux qui sont sans secours, et du gémissement des pauvres. Seigneur mon Dieu, c’est en Toi que j’ai espéré : sauve-moi de tous ceux qui me persécutent et délivre-moi ».

Psaume 12 : « Jusques à quand, Seigneur, l’oublieras-Tu ? Sera-ce pour toujours ? Jusques à quand détourneras-Tu de moi ta Face ? Jusques à quand remplirai-je mon âme de l’inquiétude de tant de desseins différents, et mon coeur sera-t-il chaque jour dans la douleur ? Jusques à quand mon ennemi sera-t-il élevé au-dessus de moi ? Regarde-moi et exauce-moi, Seigneur mon Dieu. Eclaire mes yeux afin que je ne m’endorme jamais dans la mort ; de peur que mon ennemi me dise : j’ai eu l’avantage sur lui. Ceux qui me persécutent ressentiront une grande joie, s’il arrive que je sois ébranlé ; mais j’ai mis mon espérance dans ta Miséricorde. Mon cœur sera transporté de joie, à cause du salut que Tu me procures. Je chanterai des cantiques au Seigneur qui m’a comblé de faveurs ; et je ferai retentir des airs à la Gloire du nom du Seigneur, qui est le Très-haut ».

Psaume 15 : « Conserve-moi, Seigneur, parce que j’ai espéré en Toi. J’ai dit au Seigneur : Tu es mon Dieu ; car Tu n’as aucun besoin de mes biens ».

Psaume 16 : « Affermis mes pas dans tes Sentiers, afin que je ne sois point ébranlé en marchant. Fais paraître d’une manière éclatante tes Miséricordes, Toi qui sauves ceux qui espèrent en Toi ».

Psaume 15 : « Je regardais le Seigneur, et L’avais toujours devant mes yeux ; parce qu’Il est à mon côté droit pour empêcher que je ne sois ébranlé. C’est pour cela que mon cœur s’est réjoui et que ma langue a chanté des cantiques de joie, et que de plus ma chair se reposera même dans l’espérance ».

Psaume 17 : « C’est Toi, Seigneur, qui allume ma lampe ; éclaire, mon Dieu, mes ténèbres. Car c’est par Toi que je serai délivré de la tentation ; et ce sera par le secours de mon Dieu que je passerai le mur. La Voie de mon Dieu est toute pure ; les Paroles du Seigneur sont éprouvées au feu : Il est le Protecteur de tous ceux qui espèrent en Lui. Car quel autre Dieu y a-t-il que notre Dieu ?  »

Psaume 21 : « Mais pour moi je suis un ver de terre et non un homme : je suis l’opprobre des hommes, et le rebut du peuple. Ceux qui me voyaient se sont tous moqués de moi : ils en parlaient avec outrage et ils m’insultaient en remuant la tête. Il est vrai, Seigneur, que c’est Toi qui m’as tiré du ventre de ma mère, et que Tu as été mon espérance dès le temps que je suçais ses mamelles. Je me jetai entre tes Mains au sortir du sein. Tu as été mon Dieu dès que j’ai quitté les entrailles de ma mère : ne Te retire pas de moi ; Parce que l’affliction approche ; parce qu’il n’y a personne qui m’assiste. Mais pour Toi, Seigneur, n’éloigne point ton Assistance de moi ; applique-Toi à me défendre ».

Psaume 22 : « Car quand je marcherai au milieu de l’ombre de la mort, je ne craindrai aucuns maux, parce que Tu es avec moi. Ta verge et ton bâton ont été le sujet d’une grande consolation pour moi ».

Psaume 24 : « J’ai élevé mon âme vers Toi, Seigneur, je mets ma confiance en Toi, mon Dieu ; ne permets pas que je tombe dans la confusion. Et fais que mes ennemis ne se moquent pas de moi : car tous ceux qui T’attendent avec patience ne seront point confondus. Ne Te souviens pas des fautes de ma jeunesse, ni de mes ignorances. Souviens-Toi de moi selon ta Miséricorde ; souviens-T’en, Seigneur, à cause de ta Bonté. Tu me pardonnes mon péché, Seigneur, parce qu’il est grand ; et Tu le feras pour la Gloire de ton Nom. Je tiens mes yeux toujours élevés vers le Seigneur ; pace que c’est Lui qui retirera mes pieds du piège qu’on m’aura dressé. Les afflictions se sont multipliées au fond de mon cœur : délivre-moi des nécessités malheureuses où je suis réduit. Regarde l’état si humilié et si pénible où je me trouve, et remets-moi tous mes péchés ».

Psaume 26 : « Le Seigneur est ma Lumière et mon Salut ; qui est-ce que je craindrai ? Le Seigneur est le Protecteur de ma vie ; qui pourra me faire trembler ? Quand des armées seraient campées contre moi, mon coeur n’en serait point effrayé. Quand on me livrerait un combat, je ne laisserai pas encore de mettre en cela mon espérance. J’ai demandé au Seigneur une seule chose, et je la rechercherai uniquement ; c’est d’habiter dans la Maison du Seigneur tous les jours de ma vie. Afin que je contemple les Délices du Seigneur et que je considère Son Temple. Exauce, Seigneur, la voix par laquelle j’ai crié vers Toi ; aie pitié de moi et exauce-moi. Mon cœur T’a dit : mes yeux T’ont cherché : je chercherai, Seigneur, ton Visage. Ne détourne pas de moi Ta face ; et ne Te retire point de Ton serviteur dans ta Colère. Sois mon Aide tout puissant ; ne m’abandonne pas, et ne me méprise pas, ô Dieu, mon Sauveur. Je crois fermement voir un jour les biens du Seigneur dans la terre des vivants. Attendez le Seigneur ; agissez avec courage ; que votre coeur prenne une nouvelle force ; et soyez ferme dans l’attente du Seigneur ».

Psaume 27 : « Je crierai vers Toi, Seigneur, ne garde pas le silence à mon égard ô mon Dieu, de peur que si Tu refuses de me répondre, je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse ».

Psaume 29 : « Chantez des cantiques au Seigneur, vous qui êtes des saints, et célébrez par vos louanges sa Mémoire qui est sainte et sacrée. Car la colère qu’Il a fait paraître envers moi, et la vie qu’Il m’a rendue est pur effet de sa Volonté. Si les pleurs se répandent le soir, la joie viendra au matin. Aussitôt que Tu as détourné ton Visage de dessus moi, j’ai été tout rempli de trouble. Je crierai ver Toi, Seigneur ; et j’adresserai à Dieu mes prières. Quelle utilité retires-Tu de ma mort, lorsque je descendrai dans la pourriture du tombeau ?  »

Psaume 30 : « C’est en Toi, Seigneur, que j’ai espéré ; ne permets pas que je sois confondu pour jamais ; délivre-moi selon ta Justice. Rends ton Oreille attentive à mes prières ; hâte-Toi de me retirer de ce danger. Que je trouve en Toi un Dieu qui soit mon Protecteur et un Asile assuré, afin que Tu me sauves. Parce que Tu es ma force et mon refuge : et à cause de ton Nom Tu me conduiras, et me nourriras. Je mets mon âme entre tes Mains ; Tu m’as déjà racheté, Seigneur, Dieu de vérité. Aie pitié de moi, Seigneur, parce que je suis très affligé ; mon œil, mon âme et mes entrailles sont toutes troublées par la colère ; parce que ma vie se consume par la douleur et mes années par de continuels gémissements. Toute ma force s’est affaiblie par la pauvreté où je suis réduit ; et j’en sens le trouble jusque dans mes os. Je suis devenu plus que tous mes ennemis un sujet d’opprobre, principalement à mes voisins ; et une occasion de frayeurs pour tous ceux dont je suis connu. Ceux qui me voyaient s’enfuyaient loin de moi. J’ai été mis en oubli et effacé de leur cœur. Je suis devenu semblable à un vase qui est brisé, car j’ai entendu les reproches injurieux de plusieurs de ceux qui demeurent aux environs. Dans le temps qu’ils s’assemblaient contre moi, ils ont tenu conseil pour m’ôter la vie. Mais j’ai espéré en Toi, Seigneur, j’ai dit : Tu es mon Dieu : tous les événements de ma vie sont entre tes Mains. Répands sur Ton serviteur la Lumière de ton Visage ; sauve-moi selon ta Miséricorde. Que je ne sois pas confondu, Seigneur parce que je T’ai invoqué. Combien est grande, Seigneur, l’abondance de ta Douceur ineffable, que Tu as cachée et réservée pour ceux qui Te craignent ».

Psaume 32 : « Mais les Yeux du Seigneur sont arrêtés sur ceux qui le craignent, et sur ceux qui mettent leur espérance en sa Miséricorde ; pour délivrer leurs âmes de la mort, et les nourrir dans leur faim. Notre âme attend le Seigneur avec patience ; parce qu’Il est notre Secours et notre Protection : parce que notre cœur trouvera sa joie en Lui, et que nous avons espéré en Son saint Nom. Fais paraître ta Miséricorde sur nous, Seigneur, selon l’espérance que nous avons eue en Toi ».

Psaume 33 : « Approche-toi de Lui, afin que tu en sois éclairé ; et vos visages ne seront point couverts de confusion. L’Ange du seigneur environnera ceux qui Le craignent ; et il les délivrera. Goûtez et voyez combien le Seigneur est Doux : heureux est l’homme qui espère en Lui. Craignez le Seigneur, vous tous qui êtes Ses saints, parce que ceux qui Le craignent ne tombent pas dans l’indigence. Les riches ont été dans le besoin, et ont eu faim ; mais pour ceux qui cherchent le Seigneur, ils ne seront privés d’aucun bien. Le Seigneur est proche de ceux dont le cœur est affligé ; et Il sauvera les humbles d’esprit ».

Psaume 35 : « Les enfants des hommes espèreront particulièrement, étant à couvert sous tes Ailes. Ils seront enivrés de l’abondance qui est dans votre maison, et Tu les feras boire dans le torrent de tes Délices. Parce que la Source de la vie est en Toi : et nous verrons la Lumière dans ta Lumière même ».

Psaume 37 : « Seigneur, ne me reprends pas dans ta Fureur, et ne me punis pas dans ta Colère. Parce que j’ai été percé de tes Flèches, et que Tu as appesanti ta Main sur moi. À la vue de ta Colère, il n’est rien resté de sain dans ma chair ; et à la vue de mes péchés, il n’y a plus aucune paix dans mes os. Parce que mes iniquités se sont élevées jusques au-dessus de ma tête, et qu’elles se sont appesanties sur moi comme un fardeau insupportable. Mes plaies ont été remplies de corruption et de pourriture, à cause de mon extrême folie. Je suis devenu misérable, et tout courbé ; je marchais accablé de tristesse durant tout le jour. Parce que mes reins ont été remplis d’illusions, et qu’il n’y a dans ma chair aucune partie qui soit saine. J’ai été affligé et je suis tombé dans la dernière humiliation ; et de gémissement secret de mon cœur me faisait pousser au dehors comme des rugissements. Seigneur tout mon désir est exposé à tes Yeux ; et mon gémissement ne T’est point caché. Mon cœur est rempli de trouble ; toute ma force m’a quitté ; et même la lumière de mes yeux n’est plus avec moi. Mes amis et mes proches se sont élevés et déclarés contre moi. Ceux qui étaient proches de moi s’en sont tenus éloignés ; et ceux qui cherchaient à m’ôter la vie usaient de violence à mon égard. Ceux qui cherchaient à m’accabler de maux, tenaient des discours pleins de vanité et de mensonge, et ne pensaient qu’à des tromperies durant tout le jour. Mais pour moi je n’entendais rien comme si j’eusse été sourd ; et je n’ouvrais non plus la bouche que si j’eusse été muet. Je suis devenu semblable à un homme qui n’entend point, et qui n’a rien dans la bouche pour répliquer. Parce que j’ai espéré en Toi ; Seigneur, c’est Toi qui m’exauceras, Seigneur, mon Dieu. Parce que je T’ai demandé que mes ennemis ne triomphent point de joie sur moi, eux qui ayant vu mes pieds ébranlés ont parlé avec orgueil sur mon sujet. Parce que je suis préparé à subir tous les châtiments ; et que ma douleur est continuellement devant mes yeux. Parce que je déclarerai mon iniquité ; et que je serai toujours occupé de la pensée de mon péché. Mes ennemis cependant sont pleins de joie ; ils se sont fortifiés de plus en plus contre moi ; et le nombre de ceux qui ma haïssent injustement s’est beaucoup accru. Ceux qui rendent des maux pour les biens qu’ils ont reçus me déchiraient par leurs médisances, à cause que je m’attachais au bien. Ne m’abandonne pas, Seigneur, mon Dieu, ne Te retire pas de moi. Pense promptement à me secourir, Seigneur : Toi, mon Dieu, de qui dépend mon salut ».

Psaume 38 : « J’ai dit en moi-même : j’observerai avec soin mes voies, afin que je ne pèche point par ma langue. J’ai mis une garde à ma bouche dans le temps que le pécheur s’élevait contre moi. Je me suis tû et je me suis humilié ; et j’ai gardé le silence pour ne pas dire même de bonnes choses : et ma douleur a été renouvelée. Mon cœur s’est échauffé au-dedans de moi ; et tandis que je méditai, un feu s’y est embrasé. Je me suis servi de ma langue pour dire à Dieu : Fais-moi connaître, Seigneur, quelle est ma fin ; Et quel est le nombre de mes jours, afin que je sache ce qui m’en reste encore. Et je comprends que Tu as mis à mes jours une mesure fort bornée ; et que le temps que j’ai à vivre est devant Toi comme un néant. Oui tout homme qui vit sur la terre, et tout ce qui est dans l’homme n’est que vanité. Oui l’homme passe comme une ombre et comme une image ; et néanmoins il ne laisse pas de s’inquiéter et de se troubler, quoiqu’en vain. Il amasse des trésors et il ne sait pas pour qui il les aura amassés. Et maintenant quelle est mon attente ? N’est-ce pas le Seigneur ? Tout mon trésor est en Toi, mon Dieu. Délivre-moi de toutes mes iniquités. Tu m’as rendu un objet de raillerie et de mépris à l’insensé. Je suis devenu comme muet, et je n’ai pas seulement ouvert la bouche ; parce que c’est Toi qui l’a fait. Mais détourne tes Plaies de moi. Je suis tombé en défaillance sous la force de ta Main, lorsque Tu m’as repris. Tu as puni l’homme à cause de son iniquité. Or Tu as fait dessécher son âme comme l’araignée. En vérité c’est bien en vain que tous les hommes se troublent et s’inquiètent. Exauce, Seigneur, ma prière et mon humble supplication : rends-Toi attentif à mes larmes. Ne garde pas le silence, parce que je suis devant Toi comme un étranger et un voyageur, de même que tous mes pères l’ont été. Accorde-moi quelque relâche, afin que je reçoive quelque rafraîchissement, avant que je parte et que je ne sois plus ».

Psaume 39 : « Heureux est l’homme qui a mis son espérance au Seigneur ; et qui n’a point arrêté sa vue sur des objets également pleins d’extravagance et de tromperie. Tu as fait, Seigneur mon Dieu, un grand nombre d’œuvres admirables ; et il n’y a personne qui Te soit semblable dans tes Pensées. Toi donc, Seigneur, n’éloignes pas de moi les effets de ta Bonté, Toi de qui la Bonté et la Miséricorde m’ont toujours servi d’appui. Car je me trouve environné de maux qui sont innombrables : mes iniquités m’ont enveloppé et je n’ai pu les voir toutes. Elles ont surpassé par leur multitude le nombre des cheveux de ma tête ; jusques là que mon cœur m’a manqué. Qu’il Te plaise, Seigneur, de m’en délivrer par ta Puissance : Seigneur, regarde vers moi pour me secourir. Que tous ceux qui Te cherchent se réjouissent en Toi et soient transportés de joie : et que ceux qui aiment le Salut qui vient de Toi disent sans cesse : que le Seigneur soit reconnu et loué dans sa Grandeur. Pour moi je suis pauvre dans l’indigence ; et le Seigneur prend soin de moi. C’est Toi qui es mon Aide tout-puissant et mon Protecteur. Mon Dieu ne tarde pas de venir à mon secours ».

Psaume 41 : « Comme le cerf soupire après les eaux, de même mon cœur soupire vers Toi, ô mon Dieu. Mon âme est toute brûlante de soif pour Dieu, pour le Dieu fort et vivant. Quand viendrai-je et quand paraîtrai-je devant la Face de Dieu ? Mes larmes m’ont servi de pain le jour et la nuit, lorsqu’on me dit tous les jours : Où est ton Dieu ? Je me suis souvenu de ces choses, et j’ai répandu mon âme au-dedans de moi-même, parce que je passerai dans le lieu du Tabernacle admirable jusqu’à la Maison de Dieu : au milieu des chants d’allégresse et de louange, et des cris de joie de ceux qui sont dans un grand festin. Pourquoi mon âme, es-tu triste, et pourquoi me troubles-tu ? Espère en Dieu ; parce que je dois encore Le louer comme celui qui est le Salut, et la Lumière de mon visage, et mon Dieu. Mon âme a été toute troublée en moi-même. C’est pourquoi je me souviendrai de Toi, en pensant à la terre du Jourdain, à Hermon et à la petite montagne. Un abîme appelle et attire un autre abîme, au bruit des tempêtes et des eaux que Tu envoies. Toutes tes Eaux élevées comme des montagnes, et tes Flots ont passé sur moi. Le Seigneur a envoyé la Miséricorde durant le jour ; et la nuit je Lui chanterai un cantique d’action de grâces. Voici la prière que j’offrirai à Dieu au-dedans de moi, à Dieu qui est l’auteur de ma vie. Je dirai à Dieu : Toi qui es mon Défenseur et mon Refuge. Pourquoi m’as-Tu oublié et pourquoi faut-il que je marche tout accablé de tristesse, tandis que je suis affligé par l’ennemi ? Pendant qu’on brise mes os, mes ennemis qui me persécutent m’accablent par leurs reproches ; en me disant tous les jours : où est ton Dieu. Pourquoi, mon âme, es-tu triste et pourquoi me remplis-tu de trouble ? Espère en Dieu : parce que je dois encore Le louer, comme Celui qui est le Salut et la Lumière de mon visage, et mon Dieu ».

Psaume 45 : « Dieu est notre refuge et notre force ; et c’est Lui qui nous assiste dans les grandes afflictions qui nous ont enveloppés. C’est pourquoi nous ne serons point saisis de crainte, quand la terre serait renversée, et que les montagnes seraient renversées dans le fond de la mer. Ses eaux ont fait un grand bruit et ont été tout agitées : les montagnes ont été renversées par sa Puissance. Un fleuve réjouit la cité de Dieu par l’abondance de ses eaux. Le Très-Haut a sanctifié et s’est consacré son Tabernacle. Dieu est en elle, c’est pourquoi elle sera inébranlable ; et Dieu la protégera dès le grand matin ».

Psaume 50 : « Aie pitié de moi, mon Dieu, selon ta grande Miséricorde ; et efface mon iniquité selon la multitude de tes Bontés. Lave-moi de plus en plus de mon iniquité et que j’ai toujours mon péché devant les yeux. J’ai péché devant Toi seul, et j’ai fait le mal en ta Présence : de sorte que Tu seras reconnu juste et véritable dans tes Paroles, et que Tu demeureras victorieux lorsqu’on jugera de ma conduite. Car Tu sais que j’ai été formé dans l’iniquité, et que ma mère m’a conçu dans le péché. Car Tu as aimé la vérité, et Tu m’as révélé les secrets et les mystères de ta Sagesse. Tu m’arroseras avec l’hysope, et je serai purifié : Tu me laveras et je deviendrai plus blanc que la neige. Tu feras entendre à mon cœur ce qui le consolera et qui le remplira de joie : et mes os qui sont brisés et humiliés de douleur tressailliront d’allégresse. Détourne ta Face de dessus mes péchés ; et efface toutes mes iniquités. Crée en moi, ô mon Dieu, un cœur pur, et rétablis de nouveau un esprit droit dans le fond de mes entrailles. Ne me rejette pas de devant ta Face, et ne retire pas de moi ton Saint-Esprit. Rends-moi la joie qui naît de la grâce de ton Salut : et affermis-moi en me donnant un esprit de force. J’enseignerai tes Voies aux méchants, et les impies se convertiront vers Toi. Délivre-moi, mon Dieu, Toi qui es le Dieu et l’auteur de mon salut, de tout le sang que j’ai répandu ; et ma langue révélera ta Justice par des cantiques de joie. Tu ouvriras mes lèvres, Seigneur, et ma bouche publiera tes Louanges. Parce que si Tu avais souhaité un sacrifice, je n’aurais pas manqué à T’en offrir ; mais Tu n’aurais pas les holocaustes pour agréables. Un esprit brisé de douleur et un sacrifice digne de Dieu ; Tu ne mépriseras pas, ô mon Dieu, un cœur contrit et humilié. Seigneur, traite favorablement Sion, et fais-lui sentir les effets de ta Bonté ; afin que les murs de Jérusalem soient bâtis. C’est alors que Tu agréeras un sacrifice de justice, les oblations et les holocaustes : c’est alors qu’on mettra des veaux sur ton Autel pour Te les offrir ».

Psaume 54 : '' « Exauce, mon Dieu, ma prière ; et ne méprise pas mon humble supplication. Regarde-moi favorablement, et exauce-moi. Mon cœur s’est troublé au-dedans de moi, et la crainte de la mort est venue fondre sur moi. J’ai été saisi de frayeur et de tremblement et j’ai été tout couvert de ténèbres. Or j’ai dit : Qui me donnera des ailes comme à la colombe, afin que je puisse m’envoler et me reposer ? Abandonnez au Seigneur le soin de tout ce qui vous regarde, et Lui-même vous nourrira.

Psaume 61 : « Mon âme ne sera-t-elle pas soumise à Dieu, puisque c’est de Lui que je dois attendre mon salut ? Jusqu’à quand vous jetterez-vous sur un homme seul ; et vous joignant tous ensemble pour le tuer, le pousserez-vous comme une muraille qui penche déjà, et une masure tout ébranlée ? Néanmoins, mon âme, tiens-toi soumise à Dieu, puisque c’est de Lui que vient ta patience ; puisque c’est Lui-même qui est mon Dieu et mon Sauveur, c’est Lui qui prend ma défense, et je serai immobile. C’est en Dieu que je trouve mon salut et ma gloire ; c’est de Dieu que j’attends du secours, et mon espérance est en Dieu. Espérez en Lui, vous tous qui composez l’assemblée de Son peuple ; répandez vos cœurs devant Lui : Dieu sera éternellement notre Défenseur. Dieu a parlé une fois et j’ai entendu ces deux choses : que la Puissance appartient à Dieu, et que Tu es, Seigneur, rempli de Miséricorde ; parce que Tu rendras à chacun selon ses œuvres ».

Psaume 62 : « Ô Dieu, ô mon Dieu, je veille et j’aspire vers Toi dès que la lumière paraît. Mon âme brûle d’une soif ardente pour Toi. Et en combien de manières ma chair se sent-elle aussi pressée de cette ardeur ? Dans cette terre déserte où je me trouve et où il n’y a ni chemin ni eau, je me suis présenté devant Toi comme dans ton Sanctuaire, pour contempler ta Puissance et ta Gloire. Parce que ta Miséricorde est préférable à toutes les vies : mes lèvres seront occupées à Te louer. Ainsi je Te bénirai tant que je vivrai, et je lèverai mes mains vers le ciel en invoquant ton Nom. Que mon âme soit remplie, et comme rassasiée et engraissée, et ma bouche Te louera dans de sains transports de joie. Si je me suis souvenu de Toi étant sur mon lit, je serai occupé tout le matin de la méditation de ta Grandeur ; parce que Tu as pris ma défense. Et je me réjouirai à l’ombre de tes Ailes : mon âme s’est attachée à Te suivre ; ta Droite m’a soutenu. Quant à eux, c’est en vain qu’ils ont cherché à m’ôter la vie. Ils entreront dans les parties les plus basses de la terre, ils seront livrés à l’épée, ils deviendront le partage des renards. Mais pour le Roi, il se réjouira en Dieu : tous ceux qui gardent le serment qu’ils Lui ont prêté recevront des louanges ; parce que la bouche de ceux qui disaient des choses injustes a été fermée ».

Psaume 66 : « Que Dieu ait enfin pitié de nous, et nous comble de ses Bénédictions ; qu’il répande sur nous la Lumière de son Visage, et qu’il fasse éclater sur nous sa Miséricorde. Afin que nous connaissions, Seigneur, ta Voie sur la terre, et que le Salut que Tu procures soit connu de toutes les nations. Que tous les peuples, ô Dieu, publient tes Louanges : que tous les peuples Te louent et Te rendent grâces. Que les nations se réjouissent et soient transportées de joie ; parce que Tu juges les peuples dans l’équité, et que Tu conduis dans la droiture les nations sur la terre. Que les peuples, ô Dieu, publient tes Louanges : que tous les peuples Te louent : la terre a donné son fruit. Que Dieu, notre Dieu, nous bénisse, que Dieu nous comble de ses Bénédictions, et qu’il soit craint jusqu’aux extrémités de la terre. Ainsi soit-il ».


Saint Thomas More (1478-1535)

Thomas-More.jpg

Voir également de Saint Thomas More :
La « Biographie succincte de Thomas More » d’après Jacques Mulliez
La Prière de Saint Thomas More « Ô Trinité Sainte, Père, Fils et Esprit-Saint »
La Prière de Saint Thomas More « Seigneur, donne-moi l’humour pour que je tire quelque bonheur de cette vie et en fasse profiter les autres »
La Prière de Saint Thomas More « Donne-moi Ta grâce, Seigneur bon, de voir en mes plus ennemis, mes plus grands amis »
La Prière de Conversion de Saint Thomas More « Que le Seigneur donne à ces négateurs la Grâce de tourner le dos à leur hérésie »
La Prière de Thomas More « Ô Tout-Puissant Jésus, daigne laver les pieds souillés de mes affections »
La Prière de Thomas More « Dieu tout-puissant, donne-moi une disposition humble dans toutes mes œuvres, mes paroles et mes pensées »
La Prière de Thomas More « Dieu tout-puissant, apprends-moi à faire Ta volonté »
La Prière de Thomas More « Je supplie Dieu tout-puissant d’avoir la Grâce d’écrire avec de bonnes intentions »
La Prière de St Thomas More « Imploration du Secours divin contre la tentation, avec une insultation aux démons, dictée par l’espérance et la confiance en Dieu »